Dépressive, une mère brûle sa fille de 2 ans sur un barbecue

Video
L'horreur hier soir près de Malines: le corps d'une petite fille de deux ans et demi a été retrouvé dans le garage d'une habitation à Eppegem (Zemst). La mère de la fillette est soupçonnée de l'avoir tuée.

Ce sont des membres de la famille et un voisin qui ont donné l'alerte hier après avoir aperçu de la fumée s'échapper sous la porte du garage. Une fois arrivés sur les lieux, les services de secours ont fait la macabre découverte. Le corps carbonisé de l'enfant se trouvait sur le barbecue.

L'enfant était-il déjà mort avant d'être brûlé? L'autopsie devrait pouvoir en dire plus sur la cause du décès."Nous ne pouvons pas donner plus d'informations. Demain matin, on devrait déjà en savoir plus sur les circonstances de la mort", explique le parquet

Tentative de suicide
La mère de 27 ans est suspectée d'avoir tué son enfant. Elle a été transportée à l'hôpital, intoxiquée au CO. Dépressive depuis quelques temps selon plusieurs témoins, elle aurait tenté de mettre fin à ses jours après l'infanticide. Séparée de son mari récemment, la jeune femme avait du mal à digérer la rupture. Ses plans macabres ne dateraient pas d'aujourd'hui. Récemment, elle aurait confié à son frère vouloir se suicider.

"Une femme qui tue son enfant, c'est tellement contre-nature que cela ne peut découler que de deux choses: la dépression ou la vengeance. Et quand une mère parvient à brûler son enfant en plus de le tuer, c'est forcément qu'elle est dépressive et qu'elle souffre sans doute de troubles mentaux", analyse Jef Vermassen, criminologue et célèbre avocat flamand, dans HLN.

La police scientifique et le parquet étaient sur les lieux du drame hier soir pour y effectuer des investigations et y collecter le plus d'éléments possibles.