Pierre-Yves Dermagne
Plein écran
Pierre-Yves Dermagne © Photo News

Dermagne plaide pour un chèque énergie de 100 euros pour les ménages

Face à la hausse des prix de l'énergie et à l'entame du conclave budgétaire, le vice-Premier et ministre de l'Énergie, Pierre-Yves Dermagne (PS) propose vendredi dans la DH l'octroi d'un chèque énergie de cent euros à tous les ménages.

  1. Flambée des prix de l’énergie: pas encore d’accord sur la manière d’alléger la facture

    Flambée des prix de l’énergie: pas encore d’accord sur la manière d’alléger la facture

    Le conseil des ministres restreint (kern) n’est pas encore parvenu à un accord sur la manière d’alléger la facture énergétique. Le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) et la ministre de l’Energie Tinne Van der Straeten (Groen) ont présenté vendredi matin leur mémorandum avec une analyse des différentes propositions. Les travaux se poursuivront lors d’un prochain kern.
  2. Deux suspects arrêtés pour meurtre à Charleroi, l’un d’eux est... le frère des deux victimes

    Deux suspects arrêtés pour meurtre à Charleroi, l’un d’eux est... le frère des deux victimes

    Le lundi 24 août 2020 vers 21 heures 30, un homme accompagné d’un complice a abattu avec son arme à feu un particulier de 47 ans devant son domicile à la rue ‘t Serclaes de Tilly à Montignies-sur-Sambre (Charleroi). Il a également poursuivi le frère de la victime sans parvenir à le toucher. Ce dernier était parvenu à se réfugier dans l’habitation d’un riverain. Deux individus viennent d’être appréhendés dans ce dossier.
  1. Un baromètre “inacceptable”, selon la fédération Horeca Bruxelles

    Un baromètre “inaccepta­ble”, selon la fédération Horeca Bruxelles

    La fédération Horeca Bruxelles n'avait pas de mots assez durs pour qualifier la décision du Comité de concertation, prise vendredi, de placer le baromètre corona au rouge lors de son entrée en vigueur vendredi prochain. "Un scandale", "un baromètre inacceptable", fulminait ainsi son président Fabian Hermans. Selon lui, l'heure de fermeture, qui passera de 23h00 à minuit, n'est qu'une "petite victoire" pour le secteur, qui espérait pouvoir garder portes ouvertes jusque 1h00 étant donné la baisse actuelle du nombre de personnes en soins intensifs.