Photo prétexte
Plein écran
Photo prétexte © Getty Images/iStockphoto

“Des Belges ont pris des bains avec de l’eau de javel” pour se désinfecter: “C’est inquiétant”

Depuis le début de la crise du coronavirus, le Centre antipoisons a reçu 15% d'appels en plus. En avril, il y en a eu ainsi environ 1.000 de plus que l'année dernière, écrivent mardi De Standaard et Het Nieuwsblad. Le nombre d’incidents liés à l’eau de javel connaît une hausse spectaculaire.

Les appels concernaient toutes sortes d'empoisonnements et d'incidents. Le Centre a notamment connu une forte augmentation des intoxications aux drogues et à l'alcool et le nombre d'incidents liés à l'eau de javel a même été multiplié par 12, certains ayant expérimenté son utilisation pour se désinfecter. “Certains ont pris des bains avec l’eau de javel”, alerte Dominique Vandijck, directeur adjoint du Centre antipoisons qui juge le constat “inquiétant”. “Arrêtez cela”, plaide-t-il dans Het Nieuwsblad. 

“Les conséquences considérables” des propos de Trump

Au micro de la VRT, il fait référence “aux conséquences considérables” des propos tenus récemment par Donald Trump qui s'était interrogé quant à l’opportunité de réaliser des injections de désinfectant pour “nettoyer” les poumons. 

Les accidents liés à l'alcool à brûler ou aux spiritueux ont également augmenté ces dernières semaines. Le Centre antipoisons conseille de ne jamais mélanger les produits de nettoyage et de ne pas verser de l'eau de javel dans d'autres récipients. Il met également en garde contre les fausses solutions contre le coronavirus vendues en ligne, comme celles à base d'huiles essentielles, qui peuvent être toxiques à fortes doses.