Des hackers piratent les services communaux et réclament une rançon en bitcoins

FlandreLa commune de Willebroek a été victime, vendredi soir, d'une cyberattaque sur ses services informatiques. La commune a déposé plainte. Les hackers ont réclamé une rançon en bitcoins.

Plein écran
. © Getty Images/Cultura RF

La plupart des services communaux ne sont plus opérationnels en raison de cette cyberattaque. Il faudra vraisemblablement plusieurs jours voire une semaine pour rétablir la situation. 

Les problèmes au home communal ne sont pas insurmontables pour l'instant. Des experts prennent les mesures nécessaires depuis un back-up. "Notre priorité est maintenant de veiller à ce que le centre de soins continue de fonctionner", a expliqué le bourgmestre de Willebroek. 

Le bourgmestre évalue avec la cellule de crise communale les dégâts, conséquences et les solutions possibles à mettre en œuvre.

La police de Malines-Willebroek n'avait pas été informée samedi après-midi d'autres cyberattaques sur des communes ou entreprises de la région.

  1. “Maëlle, ce n’était pas du harcèlement scolaire”, elle n’est pourtant pas la seule de l’école

    “Maëlle, ce n’était pas du harcèle­ment scolaire”, elle n’est pourtant pas la seule de l’école

    À la fin du mois de janvier, Maëlle (15 ans) a décidé de se donner la mort. Elle faisait l’objet d’un harcèlement de la part de plusieurs élèves du Centre Scolaire Saint-Joseph Notre-Dame à Jumet (Charleroi). Toute l’école a été particulièrement affectée par cet événement. L’enquête judiciaire est toujours en cours. Pour l’instant, le Parquet de Charleroi se refuse à tout commentaire.