La prison de Namur (archives).
Plein écran
La prison de Namur (archives). © photo_news

Des masques et des gants mis à disposition du personnel des prisons

L'administration pénitentiaire a décidé de mettre à disposition de son personnel du matériel de protection, comme des masques et des gants, afin de lui permettre de mieux se protéger contre le coronavirus, a annoncé mercredi midi sa porte-parole, Kathleen Van De Vijver.

Plusieurs syndicats, parmi lesquels la CSC et la CGSP Amio, dénonçaient mercredi matin un manque de matériel sanitaire pour faire face à la pandémie de coronavirus dans les prisons. Outre le masques buccaux, les gants et produits désinfectants comme la javel s'y font rares.

En réaction, l'administration pénitentiaire a annoncé la distribution au personnel de masques et gants, notamment. "Le service médical local va déterminer qui précisément devra les porter. Cet encadrement est nécessaire pour éviter tout gaspillage", a détaillé Mme Van De Vijver.

Afin de répondre à la demande croissante de matériel de protection, la production de 10.000 masques a été lancée mardi dans les prisons d'Audenarde (Flandre orientale) et de Merksplas (province d'Anvers). D'autres établissements pénitentiaires devraient aussi rapidement débuter leur propre production, comme à Bruges, Hasselt, Forest ou encore Mons.

"Nous avons aussi donné l'ordre à toutes les directions locales d'acheter du désinfectant, en fonction des stocks encore disponibles en Belgique", a poursuivi la porte-parole.

Les promenades sont maintenues

Après s'être penchée sur les nouvelles directives émises mardi soir par le Conseil national de sécurité, l'administration pénitentiaire a décidé mercredi de maintenir les mesures en vigueur. Les visites restent donc suspendues jusqu'au 5 avril, tandis que les ateliers de travail peuvent rester ouverts afin de répondre aux commandes telles que le tri des vêtements hospitaliers, la production de masques et le conditionnement de biens. Les services internes comme les cuisines, la cantine et la blanchisserie continuent également de fonctionner.

Les promenades sont aussi maintenues. La gestion du préau avait toutefois été critiquée par la CSC. "Nous allons sensibiliser les détenus aux mesures de distance sociale", ajoute l'administration.
"Nous voulons vraiment remercier notre personnel, qui est indispensable pour permettre aux détenus de profiter de l'air frais et instaurer un régime aussi normal et humain que possible", a par ailleurs conclu Kathleen Van De Vijver.