Plein écran
La louve Naya photographiée en novembre 2018. © Natuurpunt

Des messages vocaux accablent les chasseurs: "S’il le faut, nous prendrons des mesures”

Disparition de la louve NayaLa louve Naya et ses petits, qui n’ont plus donné signe de vie depuis le mois de mai, ont-ils été abattus par des chasseurs? Dans des messages vocaux envoyés à l'association Welkom Wolf et que Het Laatste Nieuws a pu consulter, des chasseurs mécontents avaient implicitement menacé de se débarrasser de l’animal, alors enceinte.

Où est passée la louve Naya, qui rôdait dans le Limbourg depuis des mois? Une photo a récemment montré que Naya était enceinte. Mais depuis que ce cliché a été pris, aucune trace de la louve ou de sa progéniture n’a été retrouvée. 

Très vite, les soupçons se sont portés sur des chasseurs, voire des braconniers. Des experts en sont même convaincus, comme nous vous le rapportions ce matin. L’association de chasseurs Hubertus Vereniging Vlaanderen a crié au scandale, estimant ces accusations “totalement scandaleuses et tendancieuses”.

Des messages vocaux envoyés par des chasseurs à l'association Welkom Wolf accablent néanmoins ceux-ci. Nos collègues du journal Het Laatste Nieuws ont pu les écouter. On y entend des chasseurs proférer des menaces à l’encontre de la louve, qui semble leur causer des problèmes. 

Les chasseurs: “Nous en avons marre”

Bonjour, nous vous annonçons que nous avons encore eu des problèmes avec le loup. Nous avons des images et tout. Si ce problème n'est pas résolu, nous les chasseurs prendrons nous-mêmes des mesures. Comprenez bien ce que nous disons: nous prendrons des mesures. Nous en avons marre”, prévient un chasseur. Des menaces à peine voilées.

Selon les experts, il parait peu probable, voire impossible, que Naya soit morte en couches ou qu’elle ait été renversée par une voiture.  “Un louve enceinte à ce stade se retire dans un endroit tranquille, sans route. S’il y a bien une période durant laquelle il est presque impossible que Naya ait été écrasée, c'est bien au moment de sa disparition”, assure l’association Landschap à HLN. La piste d’un empoisonnnement est aussi rapidement écartée. Et pour cause, le mâle August aurait aussi péri puisque c’est lui qui était chargé de ramener la nourriture.

La louve pas suffisamment protégée?

L'association en veut au gouvernement, qu’elle accuse de ne pas avoir suffisamment protégé la louve. Selon l’asbl, il est clair que Naya a été abattue. “Très probablement par un chasseur qui, avec l’autorisation de l’Agence pour la Nature et les Forêts (ANB) dans sa poche, a pu entrer indéfiniment sur le territoire des loups”, accuse Landschap. 

 L’Agence devrait d’ailleurs communiquer sur l’affaire ce week-end, ou au plus tard lundi. Elle mène une enquête depuis mai, mais n’a pour l’instant aucune preuve d’une cause concrète de décès.