Projet de rénovation à l'Avenue du Chili à la Cité Parc de Marcinelle
Plein écran
Projet de rénovation à l'Avenue du Chili à la Cité Parc de Marcinelle © La Sambrienne

Des millions d’euros vont être dépensés à la Cité Parc à Charleroi

La société carolo de logements sociaux, La Sambrienne, est la plus importante de Wallonie. Elle gère près de 10.000 habitations et plus de 2.000 garages sur les différentes communes de Charleroi et de Gerpinnes. L’un de ses biens va bientôt subir un lifting.

Le bloc numéro 2 de la Cité Parc, situé à l’Avenue du Chili à Marcinelle (Charleroi), va être réhabilité. Le permis d’urbanisme vient en effet d’être octroyé par le fonctionnaire-délégué à la Société de Logement de Service Public, La Sambrienne. Celle-ci va investir 5.946.000 euros pour cette remise à neuf. C’est ce qu’annoncent l’Échevine du Logement à Charleroi, Laurence Leclercq (PS), et le porte-parole de La Sambrienne, David Conte, dans leurs communiqués de presse respectifs.

Désagréments

Toutefois, cela va causer quelques désagréments pour les locataires concernés. Le bloc 2 devra être vidé de ses habitants d’ici le 3 août, date du début des travaux. 74 familles seront relogées “afin de garantir la sécurité de toutes et tous”.  C’est le service social de La Sambrienne qui accompagnera chaque ménage, individuellement, pour ce relogement. “Pour ce faire, il dispose d’une véritable expérience. Ce travail a déjà pu être mené sur plusieurs chantiers d’envergure (rue du Marais à Montignies, résidence Harmegnies à Charleroi, etc) et a été salué par tous les intervenants et locataires” argumente la société carolo de logements sociaux.

“Après l’envoi d’un courrier à tous les locataires concernés, notre référente sociale en charge du relogement mène depuis plusieurs mois un travail d’accompagnement sur le terrain, en étroite collaboration avec notre direction immobilière. Il s’agit de voir avec les locataires en place comment et où les reloger, mais aussi et surtout de les accompagner dans cette étape parfois perturbante, en veillant à ce que le déménagement se passe au mieux et à ce que les locataires s’intègrent dans leurs nouveaux quartiers.”

Collaboration

De son côté, Laurence Leclercq se réjouit des projets lancés par La Sambrienne: “Au nom du Collège, je tiens à remercier La Sambrienne pour l’énergie qu’elle consacre à l’amélioration du cadre de vie dans son parc immobilier. Nous savons que les besoins sont importants, et cet investissement prouve que des efforts continuent à être réalisés dans le logement public. Notre Déclaration de politique du logement précise clairement la volonté de la Ville de soutenir La Sambrienne dans la réalisation de ces projets, et celui-ci s’inscrit complètement dans cette lignée. Par ailleurs, je tiens à souligner que, tout comme l’ensemble du Collège, La Sambrienne accorde une attention particulière à l’efficacité énergétique lors de ses rénovations, et est, en ce sens, un acteur majeur de la transition écologique de Charleroi.”

Projet global

La rénovation du bloc numéro 2 adhère effectivement à un plan plus global autour de la Cité Parc. Les blocs 4 à 14 de l’Avenue du Chili, à Marcinelle, ont déjà été modernisés. C’est ainsi la totalité des grands ensembles de la Cité Parc qui auront été restaurés.

“Ces rénovations et investissements importants s’inscrivent dans un projet de redynamisation de ce quartier, proche du cœur de Marcinelle. Cela rejoint la politique de rénovation de La Sambrienne qui permettra le renouveau de nombreux autres quartiers sur l’ensemble du territoire de Charleroi et Gerpinnes” explique Maxime Felon, président du Conseil d’Administration (CA) de La Sambrienne. 

“La Sambrienne confirme ainsi son rôle majeur dans les politiques communales de cohésion sociale et d’amélioration du cadre de vie de nos citoyens. Dans ce cadre, La Sambrienne remercie la Ville de Charleroi pour son suivi administratif visant à accorder le permis d’urbanisme pour ce projet, et ainsi à nous permettre d’atteindre nos objectifs d’économie d’énergie et de bien-être pour nos locataires.”

Investissements

Depuis 2018, 11,5 millions d’euros ont ainsi été investis dans la rénovation des blocs 4, 6, 8, 12 et 14 de l’avenue du Chili. 420 logements ont été rénovés ou sont toujours en cours d’amélioration. Les espaces communs de ces blocs seront aussi remis à neuf, grâce à 270.000 euros alloués en février 2020. Au total, l’ensemble des travaux représente des dépenses de près de 17 millions d’euros.

Détails des travaux

Les 81 logements du bloc 2 de la Cité Parc bénéficieront de rénovations similaires à ceux des autres blocs du quartiers, soit:

• Travaux économiseurs d’énergie

• Isolation : toiture plate, murs extérieurs et couvrant rez, fermeture des balcons et réparation des bétons et armatures.

• Chauffage : Remplacement du chauffage central collectif au mazout au profit d’une installation de chauffage collectif au gaz avec chaudières à condensation, remplacement de la distribution et de la régulation, placement compteurs énergétiques, local et ventilation aux normes, placement de détecteur gaz en chaufferie et placement du compteur gaz, etc.

• Ventilation : Système de ventilation type C+ en ce compris d’étalonnage des portes ou placement de grilles, faux-plafonds et habillages gaines.

• Travaux de salubrité

• Installation électrique des logements avec ajout de prises et des communs.

• Sécurisation incendie: travaux de mise en conformité (remplacement porte appartements, compartimentages, signalétique, blocs secours, resserrage RF gaines techniques, etc.)

• Sécurisation : Condamnation des caves sécurisation entrée principale et secondaire de l’immeuble avec un ensemble menuiserie en acier laqué anti-vandalisme et parlophonie sans fil, etc.

• Sanitaires, mobilier de cuisine, décharges, adduction eau froide et eau chaude, appareils sanitaires, robinetterie, boiler et vérification de l’égouttage...

• Revêtement de sol

• Réparations diverses, etc.

• Abords : travaux permettant l’accessibilité aux logements...

Calendrier

Ce chantier doit débuter le 3 aout prochain. Les travaux se dérouleront ensuite en deux phases, détaillées ci-dessous. Néanmoins, ce planning n’est qu’une estimation, vu la situation sanitaire actuelle.

• Phase 1
o Déménagement pour logements libérés en aout 2020 ;
o Début des travaux en aout 2020 ;
o Fin des travaux novembre 2020 ;

• Phase 2
o Déménagement entre janvier 2021 au plus tard;
o Début des travaux en janvier 2021 ;
o Fin des travaux estimée en mai 2021.

Tout comme les autres secteurs du quartier, les 81 logements du bloc numéro 2 vont bénéficier de travaux de rénovation complets. Avec ce dernier immeuble, c’est la rénovation de l’ensemble de cette zone densément peuplée qui se terminera.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.

  1. Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs
    Coronavirus

    Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs

    L'annonce des entités fédérées et du fédéral vendredi, ouvrant la possibilité d'organiser camps scouts, stages et activités récréatives pour enfants et jeunes durant les vacances d'été, a dû soulager de nombreux parents, dans un contexte de déconfinement progressif. Rapidement, des questions se posaient cependant sur les stages et activités purement sportifs, qui ne sont pas couverts par la communication de vendredi. Une décision et une communication à ce sujet devraient intervenir au plus tard le 3 juin, a-t-on appris dimanche.
  1. “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    Des dos tournés et des images qui voyagent. L’action symbolique menée par le personnel soignant du CHU Saint-Pierre le 16 mai dernier a été relayée par de nombreux médias étrangers et a trouvé écho jusqu’au Japon. Une haie de déshonneur susceptible d'écorner l’image de Sophie Wilmès? “Sur la scène internationale cela ne devrait pas avoir d’effet majeur”, considère Sandrine Roginsky, professeure en communication politique à l’UCLouvain. “Mais chez nous, cela risque de la suivre, au même titre que l'épisode des kayaks.”
  2. Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic international de drogue en Flandre orientale

    Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic internatio­nal de drogue en Flandre orientale

    La police judiciaire fédérale (PJF) a indiqué samedi avoir mis la main sur plus de 2 millions d'euros en espèces lors de perquisitions menées dans le cadre d'une enquête relative à un trafic international de drogue en Flandre orientale. Les forces de l'ordre ont également découvert des bijoux et plus de 130 véhicules. Cinq suspects ont été arrêtés en Belgique, trois aux Pays-Bas. Le gang est soupçonné d'avoir importé en Belgique de grandes quantités de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud pendant plusieurs années.