Il est clair que les prostituées, qui ne sont, rappelons-le, pas autorisées à exercer leur métier depuis presque un an en raison des mesures sanitaires, font preuve de créativité pour trouver des clients. En Flandre, pas moins de deux millions de recherches de “massage” ont été effectuées sur le site depuis la mi-octobre. Seul le terme “gratuit” est plus populaire.
Plein écran
Il est clair que les prostituées, qui ne sont, rappelons-le, pas autorisées à exercer leur métier depuis presque un an en raison des mesures sanitaires, font preuve de créativité pour trouver des clients. En Flandre, pas moins de deux millions de recherches de “massage” ont été effectuées sur le site depuis la mi-octobre. Seul le terme “gratuit” est plus populaire. © DR

Des prostituées proposent des “massages” sur 2ememain

Sous couvert de “massages”, des prostituées proposent en réalité des services sexuels sur le site 2ememain.be. D’ailleurs, il est frappant de constater que le terme “massage” est le deuxième le plus recherché sur le site de petites annonces sur les six derniers mois. Contacté, le site assure que ces annonces déguisées sont illégales et supprimées autant que faire se peut.