Plein écran
© Proot

Des réfugiés syriens filment une adolescente de 15 ans à la piscine

Deux réfugiés syriens qui ont été accueillis à Dixmude (Flandre Occidentale) ne peuvent plus mettre un pied dans la piscine communale "De Kupe", apprend Het Laatste Nieuws. Mercredi soir, l'un d'eux a fait le guet pendant que l'autre entrait dans les vestiaires communs. Ce dernier a filmé avec son téléphone portable une jeune fille de 15 ans qui était en train de se changer.

Les faits se sont déroulés mercredi vers 19h30 dans la piscine communale "De Kupe". Un cours était donné par le club de natation local. Il y avait donc beaucoup de monde dans le bassin. La jeune fille de 15 ans, elle, avait terminé son cours un peu plus tôt que ses copines et est donc rentrée vers les vestiaires toute seule. Elle n'a pas remarqué qu'elle était suivie par l'un des deux Syriens. L'autre surveillait afin de s'assurer que la voie était libre. Quand elle a remarqué la présence de l'homme dans le vestiaire, l'adolescente a hurlé, ce qui a alerté le personnel de la piscine qui a pu maîtriser les deux individus.

"C'était une proie facile"
"Notre fille est très choquée par ce qui s'est passé", raconte le père dans HLN. "Quand elle a vu un homme en train de filmer avec son téléphone, elle a directement crié. Normalement, toutes les filles s'habillent dans le même vestiaire commun mais cette fois, elle était seule. C'est clair que ces hommes faisaient du repérage pour préparer leur coup. Le premier a dit au deuxième que notre fille était seule. Ils y ont vu une proie facile."

"Quand nous l'avons vue, notre fille était à bout de nerfs. Nous allons en discuter avec elle car nous ne voulons pas qu'elle ait peur d'aller nager ou de s'habiller. Nous espérons que cet incident ne va pas la poursuivre. Que quelque chose comme cela arrive, c'est exceptionnel. Malgré tout, nous avons déposé plainte auprès de la police et nous exigeons une enquête complète. Nous avons entendu que ce n'est pas la première fois que ces deux hommes se trouvaient dans cette piscine."

"Ils ne sont plus les bienvenus"
D'après les premiers éléments, les deux hommes sont des réfugiés syriens qui sont en Belgique depuis seulement 14 jours. Ils ont été accueillis dans un centre d'accueil à Dixmude. "Mais le personnel de la piscine a précisé qu'ils n'avaient pas encore causé le moindre problème jusqu'ici", rappelle l'échevin des Sport Marc De Keyrel (CD&V).

"Quoi qu'il en soit, nous avons bien réagi. Le personnel a interpellé les deux personnes et appelé la police. Nous leur avons interdit l'accès à la piscine. La semaine prochaine, nous en parlerons au Collège échevinal. Selon la procédure, nous allons également aussi leur interdire la piscine. Ils ne sont plus les bienvenus. Nous avons également averti le centre d'accueil. Pour l'heure, il n'est pas encore question de les mettre à la porte."

Les deux Syriens n'ont pas été arrêtés. L'enquête va désormais suivre son cours.