Plein écran
© BELGAONTHESPOT

Des restaurateurs carolos introduisent un recours devant le Conseil d’État

Un recours en annulation va être introduit auprès du Conseil d’État au nom des trois fédérations HoReCa (Hôtellerie-Restauration-Cafés) du pays (Bruxelles, Wallonie et Flandre) contre la mesure de fermeture du secteur, a confirmé lundi Maître Simonart, contacté par l’agence Belga. À Charleroi, on ne se contente pas de cette initiative et une autre action va être entamée.

  1. Couvre-feu national, horeca fermé, contacts sociaux réduits, marchés: qu’est-ce qui va changer dans votre quotidien?

    Cou­vre-feu national, horeca fermé, contacts sociaux réduits, marchés: qu’est-ce qui va changer dans votre quotidien?

    Les ministres des gouvernements fédéral et des Communautés et Régions ont décrété, à l’issue d'une longue et houleuse réunion, de nouvelles mesures susceptibles d’endiguer la propagation du coronavirus: dès lundi, couvre-feu et fermeture de l’horeca entreront en vigueur, pour une première période d'un mois. Les contacts rapprochés sont réduits à 1 personne. “Sans la santé, il n'y a pas de liberté”, a résumé le Premier ministre qui a également promis que les indépendants seront soutenus financièrement: “Nous ne vous laisserons pas tomber”.
  2. L’horeca ne digère pas: “Le secteur va pleurer toute la nuit”
    Mise à jour

    L’horeca ne digère pas: “Le secteur va pleurer toute la nuit”

    "Drame social", "génocide", "irrespect". Le secteur horeca n'avait pas de mots assez durs vendredi soir pour décrire la décision du comité de concertation de fermer durant un mois tous les cafés et restaurants du pays pour lutter contre la deuxième vague de l'épidémie. Les différentes fédérations disent ne pas comprendre sur quelle base scientifique s'appuie cette décision et rappellent les nombreux efforts accomplis ces derniers mois.
  3. Des indépendants en justice contre la fermeture forcée des cafés et restaurants

    Des indépen­dants en justice contre la fermeture forcée des cafés et restau­rants

    Des indépendants, restaurants, commerçants et autres, rassemblés pour la circonstance sous le nom collectif de CIMS (Collectif Indépendant Multi sectoriel) ont annoncé dimanche qu'ils introduiraient dans la semaine via un cabinet d'avocats liégeois deux recours, visant la fermeture des cafés et restaurants durant quatre semaines. Cette décision du Comité de concertation de vendredi entre en vigueur ce lundi. Les tenanciers de cafés et restaurants se sentent discriminés et estiment que la mesure n'est pas soutenue par des preuves scientifiques suffisantes.
  1. “Tones and I” empoche 12 millions de dollars grâce à son tube Dance Monkey
    Play

    “Tones and I” empoche 12 millions de dollars grâce à son tube Dance Monkey

    3 décembre
  2. Donald Trump continue de se proclamer vainqueur dans un discours de 46 minutes
    Play

    Donald Trump continue de se proclamer vainqueur dans un discours de 46 minutes

    3 décembre