Des spectateurs "anti-Diables" provoquent des incidents à Genk

VideoUne dizaine de jeunes, d'origine allochtone, ont provoqué des incidents lors de la diffusion de Belgique-Japon sur la Grand-Place de Genk lundi soir, révèle la chaîne TV Limburg.

Alors que plus de 3.000 personnes étaient réunies lundi pour encourager les Diables Rouges en huitièmes de finale de la Coupe du monde, ces quelques individus se sont mis à supporter bruyamment le Japon. A 0-2 en faveur des Samourais Bleus, les jeunes n'ont pas pu s'empêcher de fêter de manière démonstrative les buts adverses, à la grande frustration des fans belges.

Plus tard, la situation a dégénéré et des accrochages avec les services de sécurité ont eu lieu. Un triste spectacle qui a quelque peu gâché la fête.

La police et les stewards ont été obligés d'intervenir. "Hélas, certains jeunes ont utilisé le match pour chercher la confrontation. C'est pourquoi les services de sécurité sont intervenus pour calmer les esprits et isoler ces individus", explique Wim Dries (CD&V), bourgmestre de Genk.