Herman Van Goethem, recteur de l'Université d'Anvers.
Plein écran
Herman Van Goethem, recteur de l'Université d'Anvers. © Gregory Van Gansen / Photo News

Des universités flamandes appellent leurs étudiants à ne pas suivre les nouvelles directives du CNS

mise à jourLes Universités d’Anvers, de Gand, Louvain et Hasselt exhortent leurs étudiants à ne pas suivre les nouvelles directives du Conseil national de sécurité. Selon l’UAntwerpen, avoir cinq contacts étroits par mois et par personne n’est pas une bonne idée, notamment parce que les contaminations au coronavirus repartent à la hausse au sein de la jeune population adulte.

  1. L’Absym s’inquiète des mesures du CNS: “Il y a trop de laisser-aller”

    L’Absym s’inquiète des mesures du CNS: “Il y a trop de lais­ser-al­ler”

    Les adaptations aux mesures pour lutter contre le coronavirus annoncées mercredi par le Conseil national de sécurité font preuve de "trop d'assouplissement", estime Marc Moens, ex-président de l'Absym. “Mon impression générale est qu'il y a trop de laisser-aller. L'assouplissement est trop important. Je sais que c'est un exercice difficile mais le virus est toujours présent et est imprévisible", déclare-t-il.