Durant le week-end, puis lundi soir, des vigiles affectés au contrôle du Covid Safe Ticket (CST) ont été malmenés par des utilisateurs du complexe sportif de Blocry à Louvain-la-Neuve. Image prétexte.
Plein écran
Durant le week-end, puis lundi soir, des vigiles affectés au contrôle du Covid Safe Ticket (CST) ont été malmenés par des utilisateurs du complexe sportif de Blocry à Louvain-la-Neuve. Image prétexte. © BELGA

Des vigiles malmenés lors du contrôle du CST au complexe sportif à Louvain-la-Neuve

Durant le week-end, puis lundi soir, des vigiles affectés au contrôle du Covid Safe Ticket (CST) ont été malmenés par des utilisateurs du complexe sportif de Blocry à Louvain-la-Neuve, a-t-on appris mardi auprès de la police locale.

  1. Femme poussée sur les voies à la station Rogier: un suspect interpellé
    mise à jour

    Femme poussée sur les voies à la station Rogier: un suspect interpellé

    Un jeune homme a délibérément poussé une femme sur les rails du métro vendredi vers 19h45 dans la station Rogier à Bruxelles, selon des informations confirmées par une porte-parole de la Stib. Le suspect a été interpellé peu de temps après les faits, a précisé le parquet de Bruxelles samedi matin. Le procureur du Roi de Bruxelles a requis un mandat d’arrêt pour tentative de meurtre. La décision du juge d’instruction est attendue dans les 48 heures.
  2. Alain Mathot, accusé de corruption, pointe une instruction menée exclusivement à charge

    Alain Mathot, accusé de corruption, pointe une instructi­on menée exclusive­ment à charge

    Alain Mathot, 49 ans, a été interrogé lundi matin devant la cour d’appel de Liège, où il répond notamment de faits de faux, de corruption passive et de blanchiment. L’ancien député-bourgmestre de Seraing a contesté les faits et évoqué une instruction réalisée contre lui exclusivement à charge sur base des allégations d’un accusateur qui protègerait son patrimoine privé en l’accusant.
  3. Sortie du nucléaire: une prolongation est possible mais ce sera une course contre la montre
    Mise à jour

    Sortie du nucléaire: une prolongati­on est possible mais ce sera une course contre la montre

    Une prolongation des réacteurs de Doel 4 et Tihange 3 est possible d’un point de vue de la sécurité nucléaire moyennant une mise à jour des installations, a indiqué lundi l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) dans un communiqué. Afin que “tout soit en ordre pour 2025", année prévue de sortie du nucléaire, le gouvernement doit prendre une “décision claire” au premier trimestre, précise l’Agence qui insiste également sur une “approche globale” élaborée avec tous les acteurs concernés.
  1. Christie Morreale soutient le dispositif de prévention des suicides "sentinelles"

    Christie Morreale soutient le dispositif de prévention des suicides "sentinel­les"

    À l’occasion du Blue Monday, considéré comme le jour le plus déprimant de l’année, la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale (PS), a rendu visite à l’asbl “Un pass à l’impasse”, centre de prévention du suicide et d’accompagnement de la mutualité Solidaris basé à Namur. Elle en a aussi profité pour réaffirmer son soutien au dispositif “sentinelles” et confirmer le maintien de 178 psychologues supplémentaires dédiés à la santé mentale pour 2022.
  2. Combien devrez-vous payer si vous laissez brûler votre chauffe-terrasse électrique durant une heure?
    Monenergie.be

    Combien de­vrez-vous payer si vous laissez brûler votre chauf­fe-terrasse électrique durant une heure?

    Le variant Omicron du coronavirus se propage très rapidement. Toutefois, le risque d’infection est encore toujours plus faible à l’air libre qu’à l’intérieur. Le chauffage de terrasse vous permet de rencontrer des gens à l’extérieur même lors des journées plus froides. Mais que consomme une telle source de chaleur électrique? Monenergie.be a calculé ceci.
  3. De Wever espère le retrait du CST après la vague omicron

    De Wever espère le retrait du CST après la vague omicron

    Le président de la N-VA, Bart De Wever, espère que le Covid Safe Ticket (CST) pourra être retiré après la vague omicron du covid-19, a-t-il expliqué lundi dans un message diffusé sur les réseaux sociaux. En ce qui concerne l’obligation vaccinale, il se montre très prudent, jugeant que l’évolution de la situation épidémique pourrait la rendre inutile, même s’il continue à défendre la vaccination contre le coronavirus.