Illustration: procès de la filière syrienne
Plein écran
Illustration: procès de la filière syrienne © belga

Détention confirmée pour un inculpé de la filière syrienne

La chambre du conseil de Bruxelles a confirmé, vendredi après-midi, le maintien en détention d'un inculpé dans le dossier terrorisme dit "de la filière syrienne". Vingt personnes sont inculpées dans ce dossier. Elles sont suspectées de participation aux activités d'un groupe terroriste pour avoir organisé l'envoi de Belges musulmans en Syrie.

La chambre du conseil a confirmé le mandat d'arrêt d'un des nombreux inculpés du dossier terrorisme "filière syrienne". Elle avait confirmé également les mandats d'arrêt de quatre autres inculpés détenus de ce dossier, le 24 octobre dernier.

L'avocat de l'inculpé avait plaidé la remise en liberté provisoire de son client et le parquet fédéral avait requis son maintien en détention.

Vingt individus sont inculpés dans ce dossier pour avoir participé aux activités d'un groupe terroriste.

Ils avaient été arrêtés à la suite d'une cinquantaine de perquisitions menées par la police judiciaire fédérale en février dernier, notamment à Molenbeek-Saint-Jean et à Vilvorde.

Ils sont suspectés d'avoir organisé l'envoi de jeunes Belges musulmans vers la Syrie pour faire le djihad et de les avoir entraînés au maniement d'armes.

Plusieurs inculpés avaient été placés sous mandat d'arrêt. La plupart de ceux-là ont aujourd'hui bénéficié d'une remise en liberté provisoire.