Photo News
Plein écran
© Photo News

Deux des trois hôpitaux importants de Charleroi suppriment les visites

Le coronavirus reprend vigueur dans tout le pays et en particulier, en Wallonie et à Bruxelles. Les hôpitaux carolos ne peuvent que le constater. Ils font face à une recrudescence inquiétante de l’épidémie et ils doivent changer régulièrement leur fusil d’épaule d’un point de vue organisationnel.

  1. Des Bruxellois refusés au Grand Hôpital de Charleroi? “Plus rien à dire là-dessus”
    Interview

    Des Bruxellois refusés au Grand Hôpital de Charleroi? “Plus rien à dire là-des­sus”

    La semaine dernière, le bourgmestre d’Alost, Christoph D’Haese (N-VA), avait suscité la polémique. Il voulait pouvoir refuser à l’avenir les patients atteints de Sars-CoV-2 en provenance de Bruxelles. “Les limites de notre solidarité médicale ont été atteintes” a déclaré D’Haese à la VRT. Ce qu’a nié le plus grand hôpital d’Alost, avec plus de 600 lits, Onze-Lieve-Vrouwziekenhuis. Le Directeur Médical du Grand Hôpital de Charleroi (GHdC), Manfredi Ventura, a pourtant jeté un nouveau pavé dans la mare.
  2. La manifestation à l’hôpital Saint-Joseph à Gilly est finie: “Je suis très déçue”
    Interview

    La manifesta­ti­on à l’hôpital Saint-Jo­seph à Gilly est finie: “Je suis très déçue”

    Ces dernières semaines, le personnel hospitalier sur l’ensemble du territoire de Charleroi s’est mobilisé pour exprimer son courroux par rapport à la politique des soins de santé appliquée en Belgique. La dernière manifestation en date s’est déroulée dimanche devant le Ministère des Finances à l’instigation du mouvement ‘Santé en lutte’. La Setca (NDLR. la FGTB Employés, Techniciens et Cadres de Belgique) était, elle, présente ce mardi à l’hôpital Saint-Joseph à Gilly (Charleroi).