Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © Joel Hoylaerts/Photo News

Deux hommes arrêtés à Anvers après avoir craché et toussé sur des policiers

Deux hommes ont été arrêtés à Anvers après s'être comportés de manière agressive envers des policiers. "De plus, l'un des deux a craché sur les agents et l'autre leur a toussé ostensiblement au visage", a indiqué le parquet d'Anvers qui rappelle qu'il existe des sanctions sévères pour de tels agissements "antisociaux et totalement inacceptables" en ces temps de coronavirus.

La première arrestation a eu lieu mardi, lorsque la police a été appelée rue Fort VI à Wilrijk pour des faits de nuisance causés par un groupe de personnes qui s'étaient rassemblées, malgré les mesures de confinement. Les personnes présentes ont exprimé leur mécontentement vis-à-vis de la police, l'une d'entre elles s'est comportée de manière agressive et a refusé de respecter la distance sociale. 

L'homme, âgé de 26 ans, a ainsi menacé les policiers, s'est approché d'eux puis leur a toussé deux fois au visage. Il a fait l'objet d'une arrestation et sera entendu par le parquet. Mercredi, un autre incident s'est également produit sur la Herentalsebaan à Deurne. Un homme de 43 ans patientait à un arrêt de tram lorsqu'un véhicule de police est passé à sa hauteur, il a alors fait mine de sortir une arme à feu et de la pointer vers les policiers, en bruitant les détonations. Les policiers se sont arrêtés pour contrôler l'individu. Le suspect a d'abord réagi verbalement, de manière agressive, et il a refusé de décliner son identité. 

Ensuite, il a montré les muscles. La police a voulu l'interpeller mais l'homme s'est mis à frapper et à cracher sur les agents. Il a été arrêté et entendu par le juge d'instruction pour coups volontaires à l'encontre de policiers, menaces, rébellion et diffamation. De tels agissements sont passibles de peines allant de trois mois à deux ans de prison et d'amendes comprises entre 400 à 2.400 euros.

  1. “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    Il faudra en premier lieu rouvrir les écoles, graduellement cesser le télétravail, et puis après rouvrir les cafés et restaurants, estime la ministre de l’Economie Nathalie Muylle (CD&V) en évoquant un retour à la normale après la pandémie de Covid-19. “C’est pourquoi nous devons soutenir au maximum le secteur horeca: nous oeuvrons avec chaque secteur à des mesures spécifiques pour rendre la relance possible”, assure-t-elle lundi dans Het Laatste Nieuws.