Plein écran
archives © BELGA

Deux millions d’excès de vitesse en six mois, un record

On vient de franchir le cap des 2 millions d'excès de vitesse commis en six mois, selon les chiffres du rapport de la police fédérale pour le premier semestre 2019 publiés par 7 Dimanche et Sudinfo. Ce n'était jamais arrivé par le passé.

Quelque 2.066.930 p.-v.ont ainsi été émis, contre 1.927.763 un an plus tôt à la même période. La majeure partie des infractions a été constatée en Flandre, avec 1.494.324 (+7,7%), dont près d'un tiers rien que dans la province d'Anvers (419.696).

En Région bruxelloise, la hausse enregistrée en 2019 est solide: +28%, pour un nombre total de 142.226 excès de vitesse.

En Wallonie, c'est plutôt le statu quo (+0,7%), à savoir 430.375 p.-v., contre 427.315 un an plus tôt. Au sud du pays, c'est dans le Hainaut que les conducteurs adeptes de la vitesse sont le plus sanctionnés (123.627 amendes). "Un résultat somme toute logique car il a la population la plus importante (1,3 million)", peut-on lire dans la presse. Avec moins de 500.000 habitants, la province de Namur arrive deuxième (121.048 infractions).

Liège, qui pourtant compte 1,1 million d'habitants, ne comptabilise “que” 95.065 verbalisations. "Ce n'est pas la première fois que les indicateurs sont ‘mauvais’ à Liège. Est-ce que les policiers sont surchargés et donc font moins de contrôles ou le parquet donne-t-il des consignes? Il faut déterminer où le bât blesse au niveau de la répression", ponctue Benoît Godart, de l'Institut Vias, l’institut belge pour la sécurité routière.

  1. Indemnités de sortie faramineuses de Nethys: les informations transmises au juge d'instruction
    Mise à jour

    Indemnités de sortie faramineu­ses de Nethys: le juge d'instruc­ti­on averti

    Le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne (PS), a reçu, mercredi soir, les informations relatives aux indemnités octroyées aux anciens membres du comité de direction de Nethys, Stéphane Moreau, Pol Heyse et Bénédicte Bayer. Elles ont été transmises dans la foulée au juge d'instruction afin d'être versées au dossier de la procédure judiciaire en cours. Le ministre va proposer, demain au gouvernement wallon de se porter partie civile dans le dossier Enodia-Nethys, a-t-on appris mercredi soir. Selon le journal Le Soir, le total de ces indemnités atteindrait près de 19 millions d’euros, dont 12 millions rien que pour Stéphane Moreau.