Tom Van Grieken, le président du Vlaams Belang.
Plein écran
Tom Van Grieken, le président du Vlaams Belang. © Photo News

Deux mosquées anversoises portent plainte contre le Vlaams Belang pour incitation à la haine

Deux mosquées anversoises ont porté plainte contre le Vlaams Belang et son président, Tom Van Grieken, qu'elles accusent d'incitation à la haine et à la discrimination, après la publication d'images représentant des musulmans faisant la file devant une mosquée anversoise, le jour de la Fête du sacrifice, avec comme commentaire: "Voici la vraie raison pour laquelle toute la province d'Anvers est punie".

  1. Le propriétaire du pick-up arborant des symboles nazis réagit: “Je vote à droite mais je ne suis pas un néonazi”

    Le propriétai­re du pick-up arborant des symboles nazis réagit: “Je vote à droite mais je ne suis pas un néonazi”

    Vous l’avez peut-être lu sur notre site hier, un pick-up arborant des symboles nazis a été aperçu dans le cortège du Vlaams Belang qui se rendait à Bruxelles pour protester contre la future coalition Vivaldi. “Ce genre de personnage marginal n’est pas le bienvenu”, avait réagi Tom Van Grieken, leader du parti d’extrême droite flamand. Le propriétaire du véhicule se nomme Emmanuel Maris, un sympathisant d’extrême droite limbourgeois. “Je vote à droite mais je ne suis pas un néonazi”, se défend-il.