Plein écran
Marie Arena (PS). © photo_news

Deux MR à l'Europe, c'est un peu beaucoup pour Marie Arena

La députée européenne Marie Arena n'a pas apporté son soutien jeudi à la désignation du vice-Premier ministre démissionnaire Didier Reynders (MR) à la Commission européenne. Si le ministre des Affaires étrangères devait être proposé par le gouvernement fédéral, il y aurait deux libéraux francophones belges dans les hauts postes exécutifs européens: M. Reynders et le Premier ministre, Charles Michel, qui deviendra président du Conseil européen le 1er décembre, a-t-elle fait remarquer.

"Avoir deux représentants d'une même famille politique, l'un au Conseil et l'autre à la Commission, ce n'est pas très représentatif de ce que la Belgique est. Je plaide pour une expression politique plus large que ce que nous voyons en ce moment", a déclaré Mme Arena sur les ondes de La Première.

Le PS, en tant que premier parti francophone, est associé aux tractations sur la désignation du commissaire belge, indiquait-on mercredi de bonne source. Selon certains médias, les socialistes ne proposeront pas de candidat et soutiendront M. Reynders. 

“Les socialistes sont des gens qui ont toujours beaucoup investi la question européenne”

La députée a fait entendre un autre son de cloche. "Les socialistes sont des gens qui ont toujours beaucoup investi la question européenne", a-t-elle fait remarquer en citant le passage de Philippe Busquin, ancien président du PS, au poste de commissaire à la recherche. "Oui les socialistes sont des Européens convaincus et donc ils sont intéressés aussi par le travail de la Commission", a-t-elle ajouté.

Les deux derniers mandats de commissaire ont été remplis par des néerlandophones (le libéral Karel De Gucht et la social-chrétienne Marianne Thyssen). "Il est de coutume qu'après deux mandats néerlandophones, il y ait ensuite deux mandats francophones, ce sera au prochain gouvernement fédéral de décider", a encore dit la députée qui plaide pour un débat à la Chambre sur cette question avant toute décision. 

  1. Le permis du camionneur qui a renversé Celio retiré, le message poignant de l’école
    Play

    Le permis du camionneur qui a renversé Celio retiré, le message poignant de l’école

    Après la mort de Celio, 11 ans, mortellement renversé par un camion sur le chemin de l’école à Alost, le permis du chauffeur lui a été retiré pour quinze jours, confirme le parquet de Flandre orientale. Cela ne met pas en cause le conducteur de poids-lourds pour autant, car la mesure est automatique en cas d’accident mortel. Le conducteur n’était pas sous influence lors de l’accident mais, sous le choc, il a dû être pris en charge.
  2. La grève sur le rail du 19 décembre prochain est confirmée
    Mise à jour

    La grève sur le rail du 19 décembre prochain est confirmée

    Le syndicat socialiste, la CGSP Cheminots, a confirmé jeudi la tenue d’une grève sur le rail belge entre le 18 décembre à 22h00 et le lendemain à la même heure. Avec son homologue libéral, le SLFP, il avait déposé un préavis de grève mardi, auquel s’était également associé le syndicat indépendant des cheminots (SIC). Une réunion de conciliation ce jeudi après-midi pouvait encore faire bouger les lignes, mais cela n’a pas été le cas.