Plein écran
© photo_news

Deux personnes inculpées de traitements inhumains sur un sexagénaire à Dampremy

La belle-fille d'un sexagénaire et le frère de cette dernière ont été inculpés de traitements inhumains et dégradants sur J.B., âgé de 63 ans, à Dampremy, indique mercredi le parquet de Charleroi. La victime a subi différents sévices après avoir été recueilli chez son fils et sa belle-fille à la suite de thromboses. Elle devait en outre vivre en dehors de leur maison entre 6h00 et 22h00.

L'homme était devenu incontinent. D'après le parquet de Charleroi, la belle-fille en aurait eu marre des incontinences de son beau-père. Selon ses dires, le sexagénaire a été frappé plusieurs fois par ses bourreaux. Ces derniers reconnaissent lui avoir porté des coups mais contestent le traitement dégradant dont il aurait été victime.

Le parquet n’exclut pas que la victime ait été contrainte de manger des excréments

Selon Sudpresse, les suspects reprochaient à la victime de puer. J.B. était contraint de vivre à l'extérieur de la maison et n'avait le droit de rentrer à l'intérieur de l'habitation qu'entre 22H00 et 06H00. Il devait se soulager à l'extérieur, dans un champ situé non loin de l'habitation. Son calvaire a pris fin en août dernier, après l'intervention d'une voisine. 

Le parquet de Charleroi n'exclut pas que la victime ait également été contrainte de manger des excréments.
Les deux suspects ont été auditionnés par la police, avant d'être inculpés et placés sous mandat d'arrêt pour traitements inhumains et dégradants et coups et blessures. Le dossier a été mis à l'instruction. 

D'autres personnes pourraient encore être inquiétées dans le cadre de ce dossier. 

  1. “Maëlle, ce n’était pas du harcèlement scolaire”, elle n’est pourtant pas la seule de l’école

    “Maëlle, ce n’était pas du harcèle­ment scolaire”, elle n’est pourtant pas la seule de l’école

    À la fin du mois de janvier, Maëlle (15 ans) a décidé de se donner la mort. Elle faisait l’objet d’un harcèlement de la part de plusieurs élèves du Centre Scolaire Saint-Joseph Notre-Dame à Jumet (Charleroi). Toute l’école a été particulièrement affectée par cet événement. L’enquête judiciaire est toujours en cours. Pour l’instant, le Parquet de Charleroi se refuse à tout commentaire.
  2. L'expérience sociale sur le coronavirus victime de détournements

    L'expérien­ce sociale sur le coronavi­rus victime de détourne­ments

    La vidéo de l’initiative citoyenne “Would You React?” consacrée au racisme anti-asiatique en lien avec le coronavirus Covid-19 et tournée dans le métro bruxellois fait l’objet de détournements sur les réseaux sociaux, alerte dimanche son auteur, Jonathan Lambinet. Suite aux milliers de vues d’une publication trompeuse, l’Agence France-Presse (AFP) y a même consacré vendredi un article de fact-checking, recadrant la caméra cachée qui met en scène des actrices à la base des -fausses- agressions.