Plein écran
Les perquisitions menées à Anderlecht et à Gand s'inscrivaient dans le cadre d'une enquête relative à des faits de financement du terrorisme, entamée il y a plusieurs mois. Aucune arme ni explosif n'ont été trouvés au cours de ces opérations (photo prétexte). © belga

Deux personnes interpellées après des perquisitions à Anderlecht et Gand

TerrorismeDans le cadre d'une instruction judiciaire ouverte à la demande du parquet fédéral, des perquisitions ont été menées jeudi à Anderlecht et à Gand par la police judiciaire fédérale de Bruxelles à la demande d'un juge d'instruction bruxellois. Deux personnes ont été interpellées et emmenées pour être entendues par la police. L'une d'elles a été remise en liberté après vérifications et audition. Le juge d'instruction décidera ce vendredi du placement ou non de la seconde personne en détention préventive, a indiqué vendredi le parquet fédéral.

Les perquisitions s'inscrivaient dans le cadre d'une enquête relative à des faits de financement du terrorisme, entamée il y a plusieurs mois. Aucune arme ni explosif n'ont été trouvés au cours de ces opérations.

  1. Le match des Diables et le concert d’Angèle provoquent d’importants embarras de circulation

    Le match des Diables et le concert d’Angèle provoquent d’importants embarras de circulati­on

    Le trafic était redevenu fluide à Bruxelles mardi peu avant 21h00. En début de soirée, d’importants embarras de circulation avaient été signalés, notamment au niveau du ring qui était à l’arrêt entre Dilbeek et Wemmel, en raison du concert de la chanteuse Angèle au Palais 12 de Brussels Expo où 14.000 personnes étaient attendues et du match de football Belgique-Chypre au stade Roi Baudouin qui devait attirer quelque 40.000 spectateurs, avait indiqué la porte-parole de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de Keere.