Plein écran
© photo_news

Deux personnes sous mandat d'arrêt après un décès suspect à Charleroi

Alors que les circonstances de la mort suspecte demeurent pour le moment inconnues, le juge d'instruction a décerné deux mandats d'arrêts, a signalé jeudi le parquet de Charleroi.

Dans la nuit de lundi à mardi, vers 01h00 du matin, Olivier Marcolini était emmené d'urgence à l'hôpital avec un grave traumatisme crânien. Mardi, son état de santé s'est dégradé. L'homme, originaire de Châtelet (Hainaut), a été déclaré en état de mort cérébrale avant de mourir. Actif dans le monde du football et éducateur à l'ISPPC, Olivier Marcolini était âgé de 37 ans.

La piste de l'accident de la route a été vite abandonnée et le parquet a décidé mercredi d'ouvrir une enquête pour "mort suspecte".

Depuis mardi soir, l'ex-compagne était entendue par la police locale de Châtelet. Plus tard, nous apprenions qu'une autre personne était également interrogé. Ce jeudi, le parquet a confirmé que l'ex-compagne a été placée sous mandat d'arrêt pour "non-assistance à personne en danger" mais également son compagnon, qui lui est soupçonné de "coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans vouloir la donner".

Olivier Marcolini était séparé, depuis peu, de son ex-compagne. Visiblement, cette séparation a été l'élément déclencheur de tensions entre les deux personnes.

Le parquet n'a pas souhaité communiquer davantage sur cette affaire.