Plein écran
Le feu a fait deux morts et quatre blessés © DR

Deux pompiers volontaires décèdent à Beringen: “Deux jeunes pères toujours souriants”

Mise à jourLes pompiers annoncent le décès tragique de deux de leurs membres lors d'une opération délicate ce dimanche matin à Beringen, dans le Limbourg. Les deux hommes tentaient d’éteindre un important incendie lorsqu’ils ont été tués. Quatre autres blessés sont à déplorer.

Très tôt ce matin, les pompiers ont été appelés pour un incendie en cours dans un immeuble désaffecté à Beringen, dans le Limbourg. Alors que l’équipe d’intervention avait pénétré dans le bâtiment afin de circonscrire le feu, un flashover (explication dans la vidéo ci-dessous) s’est produit à l’intérieur. En raison de la vague de chaleur et de la pression, une partie du bâtiment s’est effondrée et tous les pompiers n’ont pas pu se mettre en sécurité à temps, explique le commandant des pompiers Bert Swijsen dans un communiqué.

“Malgré tous les efforts de leurs collègues lors d'une opération de recherches, les corps de deux pompiers disparus ont finalement été retrouvés sans vie”, ajoute encore le commandant. Quatre autres pompiers ont été blessés, dont l’un grièvement. Les blessés légers souffrent d'une intoxication aux fumées et ont été emmenés à l’hôpital d’Heusden-Zolder. Ils ont ensuite pu rentrer chez eux. Le pompier dans un état grave a lui été confié à la clinique de Louvain.

“Un jour noir pour notre corps de pompiers”

“Les victimes sont deux pompiers volontaires, deux jeunes pères de famille. Ils disposaient de l’expérience nécessaire pour intervenir, mais il y a hélas toujours un risque. Il est impossible pour nous de réaliser qu’ils ne sont plus là. Deux gars toujours souriants, qui faisaient partie d'un grand groupe d’amis. C’est un jour noir pour notre corps”.

Les pompiers en intervention ce matin ont été pris en charge par une cellule psychologique. Le bourgmestre Thomas Vints remercie tous les services impliqués pour leur engagement. “Je témoigne de toute ma sympathie et mon soutien aux équipes concernées et aux familles touchées. C’est une perte très lourde pour nos pompiers”. 

Des précédents

La cause de l’incendie n’a pas encore été identifiée, mais les enquêteurs de la police judiciaire sont sur place pour les constatations d’usage. Ce n’est pas le premier incendie qui se produit dans ce bâtiment abandonné de la Kolmijnlaan. “La police y a déjà trouvé des gens par le passé mais rien n’indique que c’était le cas la nuit dernière”, indique le bourgmestre. Les riverains ont été invités à garder leurs portes et fenêtres fermées et la police et les pompiers demandent d’éviter le quartier de l’incendie. L’avenue sur laquelle se situe le bâtiment brûlé a été fermée à la circulation.

Nombreux hommages

Le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V) a présenté ses condoléances sur Twitter: “Le destin a frappé lors d’un grave incendie à Beringen. Deux pompiers ont perdu la vie en veillant à la sécurité d’autrui. Mes plus sincères condoléances à la famille, aux amis, aux proches et à tous les membres des services de secours de la zone”. 

Les pompiers de Bruxelles ont été très choqués d’apprendre le décès de deux de leurs collègues de la caserne de Heusden-Zolder lors d’un grave incendie qui s’est produit dimanche matin à Beringen. Ils observeront une minute de silence dans l’après-midi, a indiqué leur porte-parole Walter Derieuw.

“Cet événement démontre une nouvelle fois le risque que courent les pompiers chaque jour pour protéger leurs prochains. Nous aimerions signaler aux proches des victimes et à nos collègues limbourgeois qu’ils peuvent compter sur notre soutien inconditionnel. Nous souhaitons un prompt rétablissement aux membres blessés.” À l’appel de 15h00, le personnel de la caserne bruxelloise observera une minute de silence, en hommage à ses collègues limbourgeois. Ce sera un moment de recueillement intime et non public.

D’autres zones de pompiers ont également témoigné leur soutien sur Twitter. “Avec cette terrible nouvelle, nous pensons aux familles et collègues des victimes”, ont tweeté les pompiers d’Anvers. “Nous compatissons avec nos collègues de la zone de secours Zuid-West Limburg. Nos pensées vont aux secouristes touchés et les familles impliquées”, écrit pour sa part la zone de pompiers centre de Flandre orientale sur Twitter. Par ailleurs, des registres de condoléances ont été ouverts.