Ces 10 dernières années, le nombre d’accidents impliquant un conducteur sous l’influence de l’alcool a baissé de 20%, selon des chiffres de l’institut Vias. Malgré tout, il y a encore eu, en 2018, plus de 4.000 accidents avec tués ou blessés impliquant un conducteur sous l’influence de l’alcool, soit en moyenne un accident toutes les deux heures environ. Au total, ces accidents ont fait plus de 5.200 victimes.
Plein écran
Ces 10 dernières années, le nombre d’accidents impliquant un conducteur sous l’influence de l’alcool a baissé de 20%, selon des chiffres de l’institut Vias. Malgré tout, il y a encore eu, en 2018, plus de 4.000 accidents avec tués ou blessés impliquant un conducteur sous l’influence de l’alcool, soit en moyenne un accident toutes les deux heures environ. Au total, ces accidents ont fait plus de 5.200 victimes. © photo_news

“Deux verres d’alcool, c'est presque négligeable”

Sécurité routièreAlors que de nombreuses voix s’élèvent pour réclamer la tolérance zéro en matière d’alcool au volant, la juge de police Mireille Schreurs estime quant à elle que les limites actuelles sont suffisantes. “L’influence de deux verres d’alcool pendant un vrai repas est presque négligeable. Vous pouvez toujours conduire une voiture sans causer d’accident”, affirme-t-elle dans un long entretien accordé au magazine flamand Knack.