Plein écran

"Didier Reynders a exaspéré les flamands"

Plein écran
Benoit Drèze a été négociateur cdH dans le cadre de l'Orange bleue, puis nommé expert au cabinet de Josly Piette.

L'échevin des Affaires sociales de Liège Benoît Drèze (cdH) a annoncé mardi sa décision de se consacrer "à 100%" à son mandat au sein du Collège liégeois. Il a également critiqué, le président du MR Didier Reynders, mettant à son compte la longueur des négociations fédérales.

Depuis son entrée en fonction le 4 décembre 2006, le député fédéral, qui fut négociateur cdH dans le cadre de l'Orange bleue, puis nommé expert au cabinet du ministre de l'Emploi Josly Piette, a dû conjuguer son mandat local avec ses responsabilités fédérales. Mais ce travail éreintant a un prix: "j'ai eu moins de temps à consacrer à la politique sociale", a-t-il admis, reconnaissant aussi que ces neuf derniers mois l'avaient éloigné de la vie des gens et qu'il aspirait à les retrouver et à développer de nouveaux projets.

M. Drèze dit avoir signifié clairement à sa présidente, Joëlle Milquet, qu'il désirait revenir sur le terrain local et qu'il déclinait tout nouvel engagement au sein d'un cabinet fédéral, se défendant d'avoir agi à la suite de quelque pression de la part du bourgmestre de Liège Willy Demeyer, qui avait appelé les échevins à faire de Liège leur priorité.
Ce "retour à temps plein" à Liège répond également aux reproches de la députée et Conseillère communale liégeoise Christine Defraigne (MR) qui avait pointé, en février dernier, "l'inaction des Affaires sociales à Liège". Néanmoins, Benoît Drèze entend poser sa candidature aux prochaines élections fédérales.

Par ailleurs, il a formulé de vives critiques à l'encontre du président du MR. "L'attitude de Didier Reynders a fait beaucoup de casse et en fera encore. Il était impossible, avec lui, de négocier dans la confidentialité: si les négociations ont duré si longtemps, c'est en partie à cause de lui" a-t-il déclaré. Selon lui, son attitude constamment humiliante et méprisante lui a valu de s'isoler face aux francophones et au CD&V. "Didier Reynders a exaspéré les flamands", a conclu l'échevin liégeois. (belga)