Overijse
Plein écran
Overijse © BELGA

Distribution d’eau à Overijse où la pénurie se prolonge

Les habitants d'Overijse pouvaient se rendre à la caserne de pompiers de la commune samedi matin pour y chercher de l'eau potable. Les problèmes d'approvisionnement en eau vont certainement se poursuivre tout au long du week-end, selon la société flamande de distribution d'eau De Watergroep.

Plein écran
© BELGA

Des problèmes d'approvisionnement ont commencé jeudi soir en raison, notamment, d'une consommation d'eau extrêmement élevée. Plusieurs quartiers de la commune du Brabant flamand se sont retrouvés en panne d'eau. Dans certaines rues, rien ne sortait du robinet, dans d'autres, la pression restait très faible.

Eau potable d’urgence

Les habitants sans eau ont eu la possibilité de se rendre à la caserne des pompiers samedi matin. Le Watergroep y a fourni de l'eau potable en urgence. "Nous continuons à travailler sur une solution", déclare Kathleen De Schepper, porte-parole de l'entreprise. "La situation s'est améliorée samedi, après que nous avons rempli un réservoir la nuit dernière", ajoute-t-elle.

Stocks d’eau très limité

Les problèmes d'approvisionnement devraient encore durer un certain temps, selon De Watergroep qui explique que le château d'eau de la Witherenstraat dans le hameau de Jezus-Eik n'est pas encore complètement rempli. Les habitants d'Overijse sont priés d'utiliser l'eau potable avec modération. 

Plein écran
© BELGA
Plein écran
© BELGA
  1. Kidnapping à Genk: le principal suspect était sous conditions probatoires

    Kidnapping à Genk: le principal suspect était sous conditions probatoi­res

    Le principal suspect dans l'enlèvement d'un enfant limbourgeois de 13 ans, Khalid Bouloudo, 45 ans et originaire de Maaseik, a déjà été condamné pour son passé d'islamiste radical. Il avait écopé de dix ans de prison en première instance, mais la cour d'appel de Bruxelles a revu cette condamnation en mai 2019 à trois ans de prison avec sursis, couplés à une période probatoire de cinq ans. Malgré ces conditions, il semble que le quadragénaire ait disparu des radars et ait continué à recruter des extrémistes afin de monter cette récente prise d'otages.