Le 16 septembre 2009, les agriculteurs avaient déversé 3 millions de litres de lait dans un champ à Ciney.
Plein écran
Le 16 septembre 2009, les agriculteurs avaient déversé 3 millions de litres de lait dans un champ à Ciney. © Photo News

Dix ans après, le lait garde un petit goût de crise

L'image avait marqué les esprits: trois millions de litres de lait déversés dans un champ. Le 16 septembre 2009, des centaines de tracteurs et des milliers de producteurs laitiers excédés s'étaient donné rendez-vous à Ciney pour réclamer une régulation de la production et des prix du lait couvrant leurs frais. Ils avaient même lancé une "grève du lait" qui avait fait tache d'huile dans plusieurs pays européens.

  1. Près de 700 fonds d'investissement en Belgique: comment faire le meilleur choix?
    Guide-epargne.be

    Près de 700 fonds d'investis­se­ment en Belgique: comment faire le meilleur choix?

    Ceux qui investissent leur argent, pourraient bien obtenir un rendement considérable. Mais est-il vrai que les jeunes ont intérêt à investir dans un fonds d’investissement dynamique et que les personnes plus âgées ont intérêt à investir dans un fonds défensif? Quelles sont les différences entre ces fonds? Et comment devez-vous vous y prendre? Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique de quelles options vous disposez.
  2. Du lait de vaches maltraitées dans nos supermarchés

    Du lait de vaches mal­traitées dans nos supermar­chés

    Du lait provenant de vaches allemandes victimes de graves maltraitances et utilisé dans la fabrication de fromages est commercialisé dans des supermarchés belges, dénonce lundi l’association Animal Rights. Les faits, qui concernent l’entreprise Endres, principal producteur du land de Bavière, ont été dénoncés dans une vidéo en caméra cachée tournée en mai et juin derniers par l’organisation de défense des animaux SOKO Tierschutz.
  3. Camion de l’horreur: le leader des trafiquants d'êtres humains fait appel

    Camion de l’horreur: le leader des trafi­quants d'êtres humains fait appel

    Le Vietnamien considéré comme la tête pensante des trafiquants d'êtres humains condamnés pour la mort de 39 migrants dans un camion réfrigéré en Angleterre a décidé de faire appel de sa condamnation, a confirmé mercredi son avocat Antoon Vandecasteele. La semaine dernière, le tribunal correctionnel de Bruges a condamné Vo Van Hong (45 ans) à 15 ans de prison. Il continue cependant à nier tout trafic d'êtres humains.