Matices Hotel de Barricas, au Mexique.
Plein écran
Matices Hotel de Barricas, au Mexique. © Matices Hotel de Barricas

Dormir dans un tonneau de tequila, c’est possible et ça se passe au Mexique

Amoureux de voyage, de découvertes et de tequila? On a trouvé l’hôtel parfait pour vous! Le Matices Hotel de Barricas, vous propose de dormir dans des barils du plus mexicain des alcools.

  1. Les récompenses matérielles ne motivent pas les indécis à l’égard des vaccins

    Les récompen­ses matériel­les ne motivent pas les indécis à l’égard des vaccins

    Les récompenses matérielles n’ont aucun effet motivant sur les personnes indécises à l’égard des vaccins contre le Covid-19 ou opposées à ceux-ci. Elles sont au contraire perçues comme un appât ou un moyen de pression. À l’inverse, les hésitants et les réfractaires souhaitent pouvoir prendre une décision à leur propre rythme et demandent donc de la patience, révèle mercredi une étude menée par le psychologue Maarten Vansteenkiste de l’UGent auprès de plus de 14.000 personnes.
  1. Un an de prison avec sursis simple pour le chef d’enquête du dossier Hakimi-Pauwels

    Un an de prison avec sursis simple pour le chef d’enquête du dossier Hakimi-Pau­wels

    Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné jeudi matin Ludovic N. à un an de prison avec un sursis simple de 5 ans. Ce dernier, âgé de 44 ans, était poursuivi pour avoir violé le secret professionnel. L’ex-enquêteur au sein de la police judiciaire fédérale de Mons (PJF) était en aveux d’avoir transmis des informations en lien avec l’enquête à la compagne de Marwane Hammouda. Le prévenu avait notamment échangé plus de 7.000 messages avec cette dernière. Le ministère public avait requis une peine de 3 ans de prison avec un sursis contre Ludovic N.
  2. Passe d'armes à la Chambre entre Marie Christine Marghem et sa successeure Tinne Vander Straeten

    Passe d'armes à la Chambre entre Marie Christine Marghem et sa successeu­re Tinne Vander Straeten

    Un débat animé s'est tenu mercredi après-midi à la Chambre entre la ministre de l'Énergie sous la coalition suédoise Marie-Christine Marghem (MR) et sa successeure à ce portefeuille sous la Vivaldi Tinne Van der Straeten (Groen). La libérale, bien que dans la majorité, a accusé l'écologiste de "mélanger faits et discours" en matière de sortie du nucléaire. Mme Van der Straeten a contesté ces propos.