Plein écran
Capture d'écran © RTL Info

Dramatique accident à Hoves: deux morts et plusieurs blessés

Le chauffeur d'une camionnette qui comptait 10 passagers a vraisemblablement perdu le contrôle de son véhicule, dimanche vers 4h, sur la chaussée d'Enghien à Hoves. L'accident a fait deux morts et plusieurs blessés, ont indiqué les autorités locales.

Le chauffeur d'une camionnette a perdu le contrôle de son véhicule dans une chicane sur la chaussée d'Enghien à Hoves. Selon la police de la zone Sylle et Dendre, la vitesse du véhicule devait être très élevée au moment de l'accident.

Onze personnes se trouvaient dans la camionnette, marquée aux couleurs d'une entreprise de nettoyage. Le véhicule venait de Soignies et roulait en direction d'Enghien pour vraisemblablement prendre l'autoroute vers Bruxelles. Le bourgmestre de Silly, Christian Leclercq, a indiqué qu'il s'agit de jeunes Belges d'origine étrangère, dont plusieurs sont connus de la justice.

Le conducteur a dû être désincarcéré et a subi un contrôle d'alcoolémie par prise de sang. Deux personnes ont été tuées sur le coup. Plusieurs autres ont été emmenées dans un état grave voire très grave dans les hôpitaux de la région.

La chaussée d'Enghien a été fermée. Selon le bourgmestre de Silly, elle devrait être rouverte à la circulation dimanche vers 9h.

  1. Un cas d'euthanasie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Un cas d'euthana­sie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Les trois médecins accusés d'avoir empoisonné une femme de 38 ans qui avait sollicité l'euthanasie en 2010 n'ont pas respecté les conditions et la procédure de la loi sur l'euthanasie, a fait savoir le représentant du ministère public dans son acte d'accusation. Le médecin qui a effectué l'euthanasie n'a pas agi dans les règles et les deux autres n'étaient pas indépendants à l'égard de la patiente, a-t-il expliqué vendredi devant la cour d'assises de Flandre orientale.
  2. Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000
    Mise à jour

    Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000

    Le salaire de Stéphane Moreau, ex-administrateur délégué de Nethys, filiale de l’intercommunale Enodia, est garanti pour 250.000 euros, tandis que sa défense en justice l’est à hauteur d’un million d’euros, selon les termes d’un contrat d’assurance dont il bénéficie, rapporte vendredi la RTBF. Celui-ci couvre “les administrateurs et dirigeants passés, actuels et futurs d’Enodia” et a été souscrit le 18 juillet 2017.