Plein écran
© belga

Drame évité ce matin dans une école à Charleroi

Peu de temps avant l’ouverture de l’école Saint-Martin, à Marcinelle (Charleroi), plusieurs employés de l’établissement ont ressenti des symptômes liés à la présence de monoxyde de carbone (CO), relate RTL info.  

Plusieurs personnes ont souffert de maux de tête et de vomissements soudains ce lundi matin. Un détecteur de CO a heureusement sonné l’alerte. La directrice de l’école a dès lors pris la décision d’évacuer les lieux et d’appeler les services de secours. 

“Les enfants n’étaient pas présents” au moment des faits et “n’ont pas été en contact avec le monoxyde de carbone”. L’incident serait dû à une “installation défectueuse”: “Un convecteur au gaz est en cause”, a précisé le commandant des pompiers, relayé par RTL info. 

Deux personnes ont néanmoins été hospitalisées par souci de prudence. Les enfants ont quant à eux été déplacés dans une autre école en attendant que le risque soit totalement écarté. 

  1. La rançon du kidnapping de l’enfant enlevé à Genk devait-elle servir à financer le terrorisme?
    Play

    La rançon du kidnapping de l’enfant enlevé à Genk de­vait-el­le servir à financer le terrorisme?

    Un garçon de 13 ans enlevé chez lui par un groupe d’hommes lourdement armés et masqués dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 avril a été libéré cette nuit, après des négociations opérées pendant des semaines entre la famille et les ravisseurs, qui exigeaient une importante rançon (5 millions d’euros selon certains médias). Il apparaît désormais, selon plusieurs médias, que les ravisseurs sont en réalité tous liés à la mouvance salafiste et djihadiste. Il ne s’agit donc peut-être pas d’un simple règlement de comptes lié à la drogue.
  2. Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas
    Play

    Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas

    Beaucoup de Belges ont franchi la frontière avec les Pays-Bas lundi pour faire des achats ou aller dans un café ou un restaurant. Les établissements horeca ont pu rouvrir ce 1er juin. "Il y avait du monde mais la distance a été garantie", a souligné le bourgmestre de Hulst (Zélande), Jan-Frans Mulder. Sur HLN, on lit de nombreux témoignages de Belges qui ont fait fi des règles: “Je ne sais pas si c’est autorisé, mais c’est un plaisir”, ont commenté les contrevenants.