Le collectif, Femmes de Mars, se prépare à la journée du 8 mars à Charleroi
Plein écran
Le collectif, Femmes de Mars, se prépare à la journée du 8 mars à Charleroi © Femmes de Mars

Drapeaux, pancartes, badges... seront à retirer gratuitement au Vecteur le 8 mars

La plateforme citoyenne carolo, Femmes de Mars, propose chaque année un mois d’actions autour de la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars. Conférences, expos, ateliers, rencontres, mais aussi théâtre, concerts et interventions en rue: autant de rendez-vous destinés à la réflexion et à l’action collective.

  1. La récolte de serviettes hygiéniques a eu un franc succès à Charleroi
    Interviews

    La récolte de serviettes hygiéni­ques a eu un franc succès à Charleroi

    Jeudi après-midi à Charleroi, le collectif féministe carolo, Femmes de Mars, a organisé une journée en l’honneur de l’ASBL bruxelloise, Bruzelle. L’ASBL bruxelloise a pour objectif principal de collecter des serviettes hygiéniques et de les redistribuer gratuitement dans la discrétion d’une jolie trousse, mais surtout dans la dignité aux personnes vivant en situation de précarité.
  1. Laisser des femmes se prostituer, "c'est accepter que toutes soient prostituables"

    Laisser des femmes se prostituer, "c'est accepter que toutes soient prostitua­bles"

    Les 7 survivantes de la prostitution qui sont arrivées samedi à Bruxelles, après une marche de 8 jours au départ de Liège le 6 avril dernier, se sont entretenues dimanche matin avec une dizaine de représentants du secteur associatif, actifs auprès des prostituées sur le terrain ou militant pour les droits des femmes. La rencontre s'est déroulée dans les locaux de l'asbl Isala situés rue Marcq à Bruxelles.
  2. Charleroi participe à la campagne Ruban Blanc et va initier six actions contre la violence faite aux femmes

    Charleroi participe à la campagne Ruban Blanc et va initier six actions contre la violence faite aux femmes

    Depuis début 2017, la Belgique compte plus de 123 féminicides, dont au moins 21 en 2020. Un chiffre glaçant auquel il faut ajouter les agressions non létales mais qui marquent les femmes dans leur chair et dans leur esprit, et qui place la Belgique au-dessus de la moyenne d’autres pays européens. Ce 25 novembre sera placé sous le signe de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.