Plein écran
Dries Van Langenhove (Vlaams Belang). © Photo News

Dries Van Langenhove a prêté serment, pas d’incident

Mise à jourDries Van Langenhove (Vlaams Belang) a prêté serment, en néerlandais, ce jeudi à la Chambre. Il n’y a pas eu d’incidents. 

Le fondateur du mouvement extrémiste Schild & Vrienden était au centre d’une vive polémique depuis quelques jours. Inculpé notamment du chef d’infractions à la loi antiracisme, M. Van Langenhove était chargé en sa qualité de plus jeune élu de l’assemblée d’assister le président Patrick Dewael (Open Vld) et devait donc monter au perchoir. 

Pour couper court à la polémique, Patrick Dewael ne s’est pas installé dans le fauteuil du président en attendant la désignation par l’assemblée d’un président. M. Van Langenhove est donc resté sur son banc. 

“Patrick Dewael n’a pas eu le courage de prendre sa place au perchoir et d’appliquer le règlement”, a déploré l’intéressé au micro de la VRT.

Les 150 députés de la Chambre ont à tour de rôle répété: “je jure d’observer la Constitution”, que ce soit en français, en néerlandais ou en allemand, et parfois dans les deux, voire trois langues.

Dans la circonscription de Bruxelles, la première langue choisie détermine le rôle linguistique auquel appartiendra le député. Pour la première fois depuis la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde, deux élues flamandes représenteront la capitale. Tinne Van der Straeten (Ecolo) et Maria Vindevoghel (PTB-PvdA) ont prêté serment d’abord en néerlandais.

Plein écran
Maria Vindevoghel (PTB). © Photo News

Le groupe linguistique flamand comptera donc 89 députés au lieu de 87 sous la législature précédente.

“Ik zweer d’observer de Grondwet”

L’élue communiste a créé un petit incident. Issue d’une liste bilingue, Mme Vindevoghel a énoncé une formule mêlant le néerlandais et le français: “Ik zweer d’observer de Grondwet”. Rappelée à l’ordre par le président, Patrick Dewael, elle a fini par prêter serment d’abord en néerlandais.

M. Dewael a présidé la séance depuis son banc, comme il l’avait annoncé à l’ouverture de la séance. La Chambre a reporté à la prochaine séance la désignation d’un Bureau et donc d’un président.