Le général-major Philippe Boucké.
Plein écran
Le général-major Philippe Boucké. © ID / HATIM KAGHAT

“Du jamais vu”: des généraux critiquent ouvertement l’éviction de Philippe Boucké à la tête du SGRS

affaire jürgen coningsFait rare: plusieurs généraux de l’armée belge ont ouvertement critiqué le limogeage du général-major Philippe Boucké à la tête du Service Général du Renseignement et de la Sécurité (SGRS), une décision prise “d’un commun accord” par la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS) et le chef de la Défense (Chod), l’amiral Michel Hofman, à la suite de l’affaire Jürgen Conings. 

  1. Contracter un prêt supplémentaire pour vos travaux de rénovation: le spécialiste Brecht Coene vous explique ce dont vous devez tenir compte
    Economie

    Contracter un prêt supplémen­tai­re pour vos travaux de rénovation: le spécialis­te Brecht Coene vous explique ce dont vous devez tenir compte

    Vous voulez effectuer des travaux de rénovation, mais vous hésitez, car vous êtes encore en train de rembourser votre prêt hypothécaire? Est-il bien indiqué de contracter un prêt supplémentaire dans ce cas? Ou est-il plus intéressant d’utiliser vos fonds propres à cet effet? Brecht Coene, spécialiste en la matière auprès de Guide-epargne.be, répond à vos questions monétaires.
  2. Épargne-pension: évitez ce piège fiscal

    Éparg­ne-pension: évitez ce piège fiscal

    L’épargne-pension offre un peu de répit financier et vous offre également un avantage fiscal. Pourtant, augmenter l’épargne-pension ne génère pas nécessairement un avantage fiscal plus important. Près de 3.000 épargnants ont même reçu cette année un avantage fiscal moindre que lorsqu’ils avaient épargné un peu moins. C’est ce qu’affirme L’Echo, sur la base de données du SPF Finances. Guide-epargne.be vous explique comment éviter ce piège fiscal.
  3. Inondations: la proposition du PS provoque de nouvelles tensions au sein de la Vivaldi

    Inondati­ons: la propositi­on du PS provoque de nouvelles tensions au sein de la Vivaldi

    L'analyse de la faisabilité de la proposition du secrétaire d'État à la Relance, Thomas Dermine, à propos d'une prise en charge par l'État fédéral d'une partie de la reconstruction d'infrastructures détruites par les inondations est à l'examen et pourrait, le cas échéant, être discutée au sein du gouvernement fédéral, a-t-on indiqué lundi au cabinet du Premier ministre, Alexander De Croo. En attendant, selon le Vif et Het Nieuwsblad, cette proposition du PS crispe encore un peu plus les partenaires de la Vivaldi, en particulier entre socialistes et libéraux, malgré les volontés d’apaisement de part et d’autre. Sur Twitter, Egbert Lachaert, le président de l’Open VLD, réclame des réformes en retour de la solidarité nationale.