Le personnel des soins de santé démuni face à la nouvelle vague du coronavirus.
Plein écran
Le personnel des soins de santé démuni face à la nouvelle vague du coronavirus. © Facebook Médecine Pour Le Peuple - MPLP

Du personnel médical se met à nu en guise de contestation à Charleroi

La hausse du nombre des contaminations au coronavirus continue de plus belle.  Outre l’augmentation moyenne de 38% par jour sur base des chiffres rapportés entre le 17 et le 23 octobre, l’Institut scientifique de santé publique, Sciensano, enregistre une hausse de 44% des cas hier. Pour faire face à ce tsunami annoncé, les médecins, infirmières, infirmiers doivent s’employer tant et plus alors qu’ils viennent de sortir d’une première vague épidémique éprouvante.

  1. “Qui va faire quoi?”: le manque de personnel médical en charge des échantillons inquiète

    “Qui va faire quoi?”: le manque de personnel médical en charge des échantil­lons inquiète

    L'ancien ministre Philippe De Backer (Open Vld) fait part de sa profonde inquiétude sur les échantillons pour les tests de Covid-19 dans un entretien au Morgen vendredi. "Qui va faire quoi?", presse-t-il. M. De Backer était jusqu'à la semaine passée à la tête de la taskforce "Testing & Shortages" (tests et pénuries, NDLR). D'ici quelques semaines, le nombre de tests réalisés pour détecter le coronavirus passera des 60.000 à 70.000 par jour. Avec un maximum quotidien de 90.000 tests.