Rajae Maouane
Plein écran
Rajae Maouane © Photo News

Ecolo fait sa rentrée sur le ton du dérèglement climatique, “une question de sécurité nationale”

Ecolo retrouvait ce week-end le domaine verdoyant de Massembre, aux confins de la province de Namur et de la France, pour une rentrée politique axée sur le dérèglement climatique. Le sujet est devenu à ses yeux “une question de sécurité nationale”, après un été marqué par des inondations meurtrières et d’autres épisodes catastrophiques à travers la planète.

  1. Comment Charleroi veut tendre vers l’indépendance énergétique d’ici 2050

    Comment Charleroi veut tendre vers l’indépendance énergéti­que d’ici 2050

    La Ville de Charleroi a signé la convention des Maires en 2017 qui fixe le double objectif d’améliorer l’efficacité énergétique et de booster l’utilisation des sources d’énergie renouvelables et locales. À l’initiative de son échevin de la Mobilité, de l’Énergie, des Bâtiments publics, de l’Économie sociale et de la Transition écologique, Xavier Desgain (Écolo), elle entérine désormais une note qui trace les contours de sa stratégie.
  1. Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans
    Guide-epargne.be

    Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans

    Depuis un certain temps déjà, les taux d’intérêt sur nos livrets d’épargne sont fort bas. Avec le taux minimal légal pour les comptes d’épargne réglementés, appliqué par la plupart des grandes banques, vous devriez attendre 636 ans avant que le montant de vos épargnes ne soit doublé. Toutefois, ceux qui optent pour des produits d’épargne ou d’investissement plus rentables, pourraient parvenir à augmenter de 100% leur capital durant leur vie. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique comment ceci est possible.
  2. Les hôpitaux de Tournai refusent de faire respecter l’obligation vaccinale de son personnel soignant

    Les hôpitaux de Tournai refusent de faire respecter l’obligation vaccinale de son personnel soignant

    Le directeur du Centre hospitalier de Wallonie picarde (ChWapi) à Tournai a annoncé mardi qu'il refuserait, jusque mars 2022, de respecter l'obligation de faire vacciner son personnel soignant. Cette mesure concerne 70 des 1.200 soignants qui travaillent sur trois sites à Tournai. Le directeur justifie sa décision par un manque de personnel alors que les admissions en soins intensifs "Covid" progressent.