Rajae Maouane
Plein écran
Rajae Maouane © Photo News

Ecolo: “S'il y a un gouvernement avec la N-VA, ce sera sans nous”

"S'il y a un gouvernement avec la N-VA, ce sera sans nous", martèle jeudi la co-présidente d'Ecolo Rajae Maouane dans les colonnes de Metro. Ecolo avait fait savoir dès le mois de juillet qu'il ne discuterait pas avec les nationalistes flamands d'une formation de gouvernement et le confirme une nouvelle fois jeudi. La veille, le CD&V, par la voix du ministre de l'Intérieur Pieter De Crem avait à l'inverse exclu toute coalition sans les nationalistes. Le chargé de mission royale Koen Geens, issu du CD&V, doit rendre son rapport au Roi lundi prochain alors qu'aucune formule de coalition ne fait consensus entre les partis.

"Ce qui est essentiel pour Ecolo, c'est que l'on puisse avancer rapidement. Parce que les enjeux sont énormes: la mobilité, mais également les violences faites aux femmes, un réinvestissement dans la justice, la transition écologique, l'économie circulaire. Il y a plein de défis très importants à relever, et au plus tôt sera le mieux", fait valoir Rajae Maouane. "On a déjà perdu presque un an, sans compter le temps où le gouvernement Michel a démissionné. Il est plus que temps de voir des gens autour de la table qui veulent avancer. Nous, notre ligne est claire: on veut avancer avec ceux qui veulent donner un avenir à la Belgique." 

Ce jeudi, les élus Ecolo et Groen participeront à leur traditionnelle opération "Saint-Valentrain" dans 150 gares et stations de métro. Ils distribueront de petits cadeaux aux navetteurs pour les remercier d'emprunter les transports en commun. "On veut réinvestir sept milliards d'euros en cinq ans", rappelle Rajae Maouane, rappelant une promesse de campagne formulée avant les élections.

  1. Charleroi n’aura pas de PEPS ce printemps

    Charleroi n’aura pas de PEPS ce printemps

    La semaine dernière, la Ville de Charleroi avait décidé d’annuler les Plaines Éducatives de Proximité Saisonnières (PEPS) de Printemps suite à la crise du coronavirus. Deux exceptions toutefois: celle de Montignies-sur-Sambre et celle de Couillet. Des navettes étaient même prévues depuis le site de Monceau Cool Heures pour transporter les enfants vers la plaine de Montignies-sur-Sambre. Mais un événement récent a fait voler ces intentions en éclat.
  2. Il parcourt six kilomètres à pied en quittant l’hôpital: “Les taxis ne voulaient pas venir me chercher”
    Waregem

    Il parcourt six kilomètres à pied en quittant l’hôpital: “Les taxis ne voulaient pas venir me chercher”

    Luc Schreppers (52 ans) a eu le droit à un voyage à pied de six kilomètres en quittant l’hôpital de Waregem vendredi soir, après avoir été diagnostiqué négatif au coronavirus. Aucun taxi n’a voulu le ramener chez lui. “Je ne suis absolument pas en colère contre l’hôpital qui a d’autres priorités. Je suis particulièrement déçu par les compagnies de taxi”, explique-t-il à HLN.