Plein écran
Les centrales de Doel 1 & Doel 2. © photo_news

Electrabel n’a aucune raison de prolonger Doel 1 et 2

Electrabel a enregistré une perte de valeur de près de 200 millions d'euros sur les réacteurs nucléaires de Doel 1 et 2, a découvert l'Echo en marge des comptes 2018 de l'entreprise. Prolonger les deux réacteurs n'est pas rentable.

"Nous avons dû constater en 2018 que quatre réacteurs ne sont pas prolongeables", explique au quotidien Patrick Gaussent, directeur financier d'Electrabel. "Il s'agit de Doel 3 et Tihange 2, touchés par des inclusions, et de Doel 1 et 2, qui pourraient se voir imposer des normes sismiques plus strictes à l'avenir."

Electrabel a alors fait passer un test de dépréciation aux réacteurs. "Et ce test nous a montré que nous allions perdre, d'ici à 2020, quelque 200 millions d'euros sur la prolongation de Doel 1 et 2, qui s'accompagne d'un investissement de près de 700 millions d'euros."

Cette perte s'explique par le fait que ces deux unités ont été à l'arrêt plus longtemps que prévu en raison d'une fuite dans le circuit primaire de Doel 1, et qu'une prolongation au-delà de 2025 ne fait plus partie des scénarios réalistes.

Si la future coalition gouvernementale envisage d'autres prolongations, le groupe risque donc fort d'y regarder à deux fois, écrit L'Echo.

Plein écran
© BELGA
  1. Jeune fauché par la police à Bruxelles: un témoin contredit la version de la police
    Mise à jour

    Jeune fauché par la police à Bruxelles: un témoin contredit la version de la police

    Un jeune homme de 17 ans est décédé la nuit dernière fauché par une voiture de police de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles. La victime, qui était en fuite, était poursuivie par une autre patrouille que celle qui l’a renversée. Des éléments viennent cependant contredire la version initiale de la police: les sirènes n’étaient apparemment pas enclenchées et le jeune homme ne “traversait” pas la rue en courant.
  2. Randonneurs belges décédés au Tyrol: “Il est mort en tentant de secourir sa femme”

    Randon­neurs belges décédés au Tyrol: “Il est mort en tentant de secourir sa femme”

    Le couple d’Anversois décédé dimanche dans le Tyrol (Alpes autrichiennes) s’était égaré en s’éloignant du chemin de randonnée emprunté, écrit Het Laatste Nieuws. Une erreur de parcours qui aura conduit les deux personnes âgées à une chute de trente mètres jusqu’au lit d’une rivière. L’octogénaire aurait perdu la vie en essayant de venir en aide à son épouse tombée juste avant lui, selon les secouristes autrichiens.