Plein écran
© Photo News

Elio Di Rupo n'exclut pas de s'asseoir à la table des négociations avec la N-VA

Le président du PS n’exclut pas de s’asseoir à la table des négociations avec la N-VA si les informateurs royaux en formulent la demande, a indiqué dimanche Elio Di Rupo au micro la RTBF après le défilé de la Fête nationale.

“Le Roi souhaite que les femmes et les hommes politiques qui ont des responsabilités se parlent”, a commenté le président du parti socialiste concernant le discours royal prononcé samedi, qui plaidait pour un “dialogue ouvert et vrai”. Si Elio Di Rupo reconnaît ne pas discuter avec les nationalistes flamands “en l’état actuel des choses”, il considère toutefois qu’un dialogue relève “certainement du domaine du possible”.

“Les informateurs royaux semblent vouloir organiser des tables de discussion. Si tel est le cas, nous irons discuter”, a prudemment avancé le socialiste.

“Les résultats électoraux sont ce qu’ils sont. Il y a différents partis qui aujourd’hui peuvent jouer un rôle premier, mais dont les sensibilités et les objectifs sont différents”, a-t-il poursuivi pour expliquer les lenteurs des négociations aux différents niveaux de pouvoir. Le président s’est ainsi voulu rassurant, affirmant n’être “pas inquiet du tout”. 

  1. Le CEO de Sibelga: "La transition énergétique va entrer chez tous les Bruxellois”

    Le CEO de Sibelga: "La transition énergéti­que va entrer chez tous les Bruxellois”

    "Nous avons à l'horizon 2050, une vision très ambitieuse pour Bruxelles... Premièrement, nous imaginons que tout le bâti bruxellois sera soit passif, soit à très faible consommation énergétique, ce qui nous impacte directement, puisque 90% des Bruxellois se chauffent au gaz", annonce samedi Marie-Pierre Fauconnier, CEO de Sibelga dans les colonnes du journal L'Echo où elle dévoile son plan de stratégie pour le gestionnaire des réseaux de distribution de gaz et d'électricité bruxellois.