Plein écran
© JHM

Elle est le “cauchemar de l’Horeca sur la côte”

Nadine W., 48 ans, risque deux mois de prison et une amende d’au moins 3.200 euros pour délit de grivèlerie le 28 avril dernier. Elle avait alors commandé une assiette de croquettes au fromage et un café pour une dizaine d’euros à la Casa Nostre, à La Panne, avant de quitter l’établissement sans régler la note. La femme n’en est pas à son coup d’essai. Elle est en effet connue des restaurateurs depuis des mois comme “le cauchemar de l’Horeca sur la côte”. 

Ce vendredi, Nadine W. était convoquée devant les tribunaux de Furnes et de Bruges pour avoir quitté des établissements sans payer. Ce mois-ci seulement, la femme de 48 ans a été jugée au moins six fois pour des faits similaires. Mais à chaque fois, elle ne s’est pas présentée à l’audience. “Peut-être qu’elle n’a pas le temps de venir parce qu’elle est allée dîner”, a lancé le procureur avec cynisme. 

La femme a commis plus de 100 faits en quelques mois. Elle risque aujourd'hui plus de 5 ans de prison pour l’ensemble des faits et a reçu une amende de 3.200 euros. Une somme hallucinante pour un vol de ce type. “Mais c’est le seul moyen pour qu’on puisse l’arrêter un jour”. Nadine W. ne peut être arrêtée que si, réunies, les peines prononcées contre elle sont supérieures à trois ans. C’est donc le seul espoir pour les travailleurs du secteur de l’Horeca de ne plus subir ses vols à répétition.