Plein écran
© JHM

Elle est le “cauchemar de l’Horeca sur la côte”

Nadine W., 48 ans, risque deux mois de prison et une amende d’au moins 3.200 euros pour délit de grivèlerie le 28 avril dernier. Elle avait alors commandé une assiette de croquettes au fromage et un café pour une dizaine d’euros à la Casa Nostre, à La Panne, avant de quitter l’établissement sans régler la note. La femme n’en est pas à son coup d’essai. Elle est en effet connue des restaurateurs depuis des mois comme “le cauchemar de l’Horeca sur la côte”. 

Ce vendredi, Nadine W. était convoquée devant les tribunaux de Furnes et de Bruges pour avoir quitté des établissements sans payer. Ce mois-ci seulement, la femme de 48 ans a été jugée au moins six fois pour des faits similaires. Mais à chaque fois, elle ne s’est pas présentée à l’audience. “Peut-être qu’elle n’a pas le temps de venir parce qu’elle est allée dîner”, a lancé le procureur avec cynisme. 

La femme a commis plus de 100 faits en quelques mois. Elle risque aujourd'hui plus de 5 ans de prison pour l’ensemble des faits et a reçu une amende de 3.200 euros. Une somme hallucinante pour un vol de ce type. “Mais c’est le seul moyen pour qu’on puisse l’arrêter un jour”. Nadine W. ne peut être arrêtée que si, réunies, les peines prononcées contre elle sont supérieures à trois ans. C’est donc le seul espoir pour les travailleurs du secteur de l’Horeca de ne plus subir ses vols à répétition.

  1. Les drapeaux flamingants retirés au Pukkelpop, Peter De Roover exige des excuses publiques

    Les drapeaux flamin­gants retirés au Pukkelpop, Peter De Roover exige des excuses publiques

    Le chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover, a exigé des excuses publiques de l'organisateur du Pukkelpop, Chokri Mahassine, pour avoir fait retirer vendredi du site du festival les drapeaux flamingants frappés du lion noir (contrairement aux drapeaux flamands qui présentent également des teintes de rouge avec les griffes et la langue de l'animal, NDLR). Le festival avait expliqué son geste car il s'agit d'un "symbole de la collaboration, qui n'a pas sa place ici". Mais une telle appellation reste en travers de la gorge de M. De Roover.
  2. Drame à Grammont: Nick aurait poignardé son grand-père qui refusait de lui donner de l’argent
    Mise à jour

    Drame à Grammont: Nick aurait poignardé son grand-pè­re qui refusait de lui donner de l’argent

    Mercredi, un homme de 81 ans a perdu la vie à Grammont, poignardé par son petit-fils. Le soir-même, les voisins ont aperçu le suspect, Nick, 23 ans, acheter une glace au marchand de glace ambulant. Quelques minutes plus tard, il s’est rendu chez son grand-père avant de le poignarder à mort avec une paire de ciseaux. Il s’est ensuite retourné contre sa grand-mère, qui tentait d’intervenir. On soupçonne aujourd’hui le jeune homme d’avoir sonné à la porte de ses grands-parents pour réclamer de l’argent pour s’acheter de la drogue. Il a été placé sous mandat d’arrêt et inculpé d’assassinat et de tentative de meurtre sur sa grand-mère, a indiqué vendredi le parquet de Flandre orientale.