Plein écran
© getty

Elle klaxonne pour soutenir les "gilets jaunes": une (très) mauvaise idée

Une automobiliste de Charleroi a voulu marquer son soutien aux "gilets jaunes" en klaxonnant à proximité d'un point de rassemblement. Verbalisée, elle a partagé sa colère sur les réseaux sociaux. Une seconde erreur qui lui a valu un deuxième procès-verbal.

"Une pierre, deux coups", c'est connu. "Un coup de klaxon, deux procès-verbaux", c'est moins courant. C'est pourtant la mésaventure vécue par une automobiliste carolo qui a voulu marquer symboliquement son soutien à quelques "gilets jaunes" réunis à l'entrée de la Grand-Rue à Charleroi.

Le hic? Aucun danger immédiat ne devait être signalé et donc l'avertissement sonore n'avait pas de raison d'être activé. Un procès-verbal a été rédigé et envoyé à la conductrice qui a pris soin de le partager sur les réseaux sociaux, sans cacher les données sensibles comme l'identité de l'agent. 

"La mère de notre collègue a été menacée

"Le premier à avoir réagi, c'est le verbalisant lui-même qui a reconnu son identité sur le PV exposé à la vue du public", commente David Quinaux, porte-parole de la police locale de Charleroi au micro de RTL Info. "Notre collègue fait l'objet de nombreux outrages et autres insultes. Sa  propre mère a même été menacée sur internet." 

Une infraction à la loi spéciale sur la protection de la vie privée qui vaut à la contrevenante un deuxième procès-verbal, judiciaire celui-là", précise le porte-parole.

  1. Jean-Luc Crucke annonce un front wallon contre  le monopole de Skeyes: “Trop is te veel!”
    Play
    Mise à jour

    Jean-Luc Crucke annonce un front wallon contre le monopole de Skeyes: “Trop is te veel!”

    "Trop is te veel", a déclaré mardi à Silly le ministre wallon en charge des Aéroports, Jean-Luc Crucke. "Skeyes n'est plus un partenaire en terme de fiabilité", a ajouté le ministre, qui a annoncé la création d'un front wallon "dur et déterminé" des aéroports et de la Sowaer (Société wallonne des aéroports) contre le gestionnaire du trafic aérien. De son côté, Brussels Airport demande une astreinte de 50.000 euros par vol touché, a-t-on appris.
  2. Un policier soupçonné de violences à Molenbeek mis à l’écart
    Play

    Un policier soupçonné de violences à Molenbeek mis à l’écart

    Un policier de la zone Bruxelles-Ouest a été filmé par un riverain lundi soir, dans la rue du Presbytère à Molenbeek-Saint-Jean, en train d'asséner des coups de pied et de poing dans la tête d'un suspect maîtrisé et au sol, selon une information diffusée mardi par La Capitale et la RTBF et confirmée par la porte-parole de la zone de police de Bruxelles-Ouest (Molenbeek-Saint-Jean, Koekelberg, Jette, Ganshoren et Berchem-Sainte-Agathe).