Plein écran
© Getty Images/iStockphoto

En 2020, jeter un mégot par terre à Bruxelles coûtera 200 euros

La Ville de Bruxelles met en place un vaste “plan mégots” afin de lutter contre la pollution que représentent ces déchets qui mettent entre 10 à 15 ans à se dégrader. Jeter la fin de votre cigarette par terre vous coûtera en 2020 une amende de 200 euros, au lieu de 50 jusqu’ici, rapportent plusieurs médias.

À Bruxelles, 30 % des déchets collectés par les services communaux sont des mégots, particulièrement difficiles à ramasser lorsqu’ils se glissent entre les pavés. Si par malheur ils arrivent jusqu’à la mer, par un avaloir et les égouts, un seul mégot, qui contient de nombreuses substances toxiques, pollue pas moins de 500 litres d’eau.

Pour mettre fin à ce fléau, à côté du volet répressif, la Ville de Bruxelles va également sensibiliser le public via une campagne d’affichage et des distributions de cendriers de poche fabriqués à partir de mégots par la start-up belge WeCircular. Un réseau de cendriers urbains va être installé et une signalétique plus claire sera apposée sur les poubelles publiques déjà équipées d’éteignoirs et de cendriers. 

L’augmentation du montant de l’amende doit encore être validée par le conseil communal, précise la DH. 

  1. Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    L'organisme Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE) s'est constitué partie civile dans le cadre d'une action pénale lancée à l'encontre de Talal Magri, professeur de religion islamique à l'Athénée Royal Agri Saint-Georges à Huy, a indiqué le porte-parole du cabinet de Frédéric Daerden, vice-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ministre de tutelle de WBE. Une procédure d’écartement a été prise à son encontre.