Plein écran
Peter, Zino et ses nouveaux propriétaires © Florian Van Eenoo Photo News

En phase terminale, Peter a trouvé des propriétaires pour Zino: “Maintenant, je peux partir en paix”

Son appel a fait le tour du monde. Souffrant d’une maladie pulmonaire et en phase terminale, Peter Deruyter recherchait de nouveaux propriétaires pour son chien Zino. Mission accomplie: un couple hollandais a adopté l’animal de sept ans. “Maintenant que je sais qu’il aura un bon foyer, je peux partir en paix”, souffle le Belge.

Un mélange de bonheur et de chagrin. Au moment de céder Zino à ses nouveaux propriétaires, Peter est logiquement submergé par une grande émotion. Il a longtemps attendu ce moment qui occupait la première place de sa liste de choses à faire. “C’était mon plus grand souhait. Zino a maintenant trouvé une bonne maison, avec des propriétaires qui peuvent bien s’occuper de lui”, se réjouit l’homme de 55 ans.

“Mon histoire a fait le tour du monde”

Nous avions relayé son histoire il y a quelques jours, Peter souffre d’une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). “La maladie est avancée, je suis sous oxygène presque toute la journée”, confiait-il. “Il ne me reste que quelques années à vivre. Je suis littéralement à court d’air, presque à bout de souffle”, ajoute-t-il lors de sa deuxième rencontre avec HLN.

Malgré sa maladie, Peter est resté un passionné de randonnée. L’année prochaine, il ne sait pas s’il pourra rééditer d’autres exploits. “Personne n’a jamais parcouru une aussi grande distance avec une bouteille d’oxygène sur le dos que moi”, se félicite-t-il. En bonne partie à cause de cette incertitude sur sa capacité à faire de longues promenades, l’habitant de Deurne a pris la décision de se séparer de Zino. “Il a beaucoup d’énergie et a besoin de mouvement”, reconnaît-il.

Trouver une famille pour Zino n’a pas été de tout repos. L’animal a sept ans, et les foyers se dirigent plutôt vers les chiots. Son appel sur HLN a rencontré un succès inattendu. “Mon histoire a fait le tour du monde. Des États-Unis à la Chine, en passant par les Pays-Bas, l’Allemagne et la France. J’ai reçu des centaines de messages pour me soutenir et me rassurer sur le futur de Zino”, apprécie Peter.

“Un chien en or”

Finalement, c’est un couple hollandais qui a franchi le pas. “Nous cherchions un chien de son genre depuis un moment lorsque nous avons lu son histoire. Nous avons envoyé un mail à Peter, qui a répondu pour convenir d’une rencontre. Nous avons beaucoup d’espace derrière notre maison, il s’est tout de suite senti chez lui, il a couru et a dépensé toute son énergie. En un rien de temps, il était avec nous dans le salon, comme s’il était un membre de la famille depuis des années”, témoignent Pedro et Kelly.

Zino a définitivement quitté cette semaine Anvers pour les Pays-Bas. Mais il n’est pas sans revoir son ancien propriétaire. “Peter sera toujours le bienvenu chez nous. Nous avons été touchés par son histoire, nous sommes heureux de lui rendre ce service. J’ose dire que nous sommes devenus amis. Si Peter veut revoir Zino le dernier jour, on fera le nécessaire. C’est important pour nous d’aider les gens. Et en plus, on récupère un chien en or”, se satisfait Pedro.

“Nous espérons que cette histoire inspirera plus de gens à aider les animaux qui ont besoin d’un abri. Malheureusement, Peter n’est pas le seul à ne plus pouvoir s’occuper de son chien, même s’il l’aime beaucoup”, ajoute Kelly. Peter a réalisé son plus grand souhait, mais il a encore deux autres chiens à la maison, Milan et Zara. “Dans mes papiers d’euthanasie, il est écrit que Milan est autorisé à venir avec moi dans la tombe s’il est âgé. C’est mon héros. Il m’a déjà sauvé la vie en me réveillant lorsque j’ai failli mourir dans mon sommeil”, avait-il raconté à HLN.

Plein écran
Peter Deruyter et Zino. © Jan Aelberts
  1. Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    L'organisme Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE) s'est constitué partie civile dans le cadre d'une action pénale lancée à l'encontre de Talal Magri, professeur de religion islamique à l'Athénée Royal Agri Saint-Georges à Huy, a indiqué le porte-parole du cabinet de Frédéric Daerden, vice-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ministre de tutelle de WBE. Une procédure d’écartement a été prise à son encontre.