Plein écran
© BELGA

Enfants sauvés à Namur: le corps retrouvé dans l’étang est bien celui de la mère

Le corps retrouvé mardi après-midi dans l’étang du parc Louise-Marie, à Namur, est bien celui de la maman des enfants sauvés lundi, a indiqué mercredi le parquet namurois.

La victime, âgée de 25 ans et originaire de Jodoigne, avait été aperçue pour la dernière fois lundi vers 19h, alors qu’elle se trouvait dans l’étang. On suppose qu’elle s’y était jetée pour mettre fin à ses jours, en emportant avec elle ses trois enfants, âgés de 3, 4 et 6 ans.

Les trois enfants sauvés

L’un des trois enfants se trouvait également dans l’eau et a pu être sauvé puis réanimé par des témoins. Un second a pu être arraché aux bras de sa mère et le troisième était au bord de l’étang durant la scène. Pour sa part, la mère a refusé de rejoindre la berge, a encore précisé le parquet.

Les enfants seront placés

Comme cette dernière est décédée, un réquisitoire de non-lieu devrait être prononcé. Les enfants seront vraisemblablement placés dans leur famille, leur père n’ayant pas de domicile et ne pouvant dès lors pas en assumer la garde. 

Plein écran
© BELGA
Plein écran
© BELGA
  1. Le témoignage d’une aide-ménagère: “Le métier de femme de ménage est un peu comme la prostitution. Il est facile d’y entrer, mais beaucoup plus difficile d’en sortir”

    Le témoignage d’une ai­de-ménagère: “Le métier de femme de ménage est un peu comme la prostituti­on. Il est facile d’y entrer, mais beaucoup plus difficile d’en sortir”

    Il existe des métiers plus faciles que d’autres, des métiers qui rapportent plus que d’autres et des métiers qu’il est plus difficile de quitter que d’autres. Selon Maya (nom d’emprunt), être aide-ménagère n’est pas compliqué. En revanche, faire ses adieux au milieu, comme elle souhaite le faire depuis longtemps, c’est une autre histoire.