Ahmed Laaouej, chef de groupe PS à la Chambre.
Plein écran
Ahmed Laaouej, chef de groupe PS à la Chambre. © Photo News

Enfin un gouvernement pour la Belgique? “Nous ne sommes pas loin d'une solution”

Formation fédérale"Nous ne sommes pas loin d'une solution", a affirmé mercredi matin le chef de groupe PS à la Chambre Ahmed Laaouej, à propos des discussions en vue de former un nouveau gouvernement fédéral. "Il y a autour de la table suffisamment de bonne volonté et de gens responsables que pour penser qu'il faut maintenant atterrir sur base d'un programme de gouvernement qui assure la stabilité", a-t-il ajouté au micro de Bel RTL.

  1. Négociations fédérales: “Le clivage n’est pas Nord-Sud, il est gauche-droite”, selon Georges-Louis Bouchez

    Négociati­ons fédérales: “Le clivage n’est pas Nord-Sud, il est gau­che-droi­te”, selon Georges-Louis Bouchez

    “Le pays n'est pas bloqué à cause d'une opposition entre francophones et Flamands. Le clivage n'est pas Nord-Sud, il est gauche-droite”, affirme Georges-Louis Bouchez dans un long entretien à l'Echo, publié vendredi soir. Le président du MR se dit également “assez certain” que la Belgique aura un gouvernement de plein exercice majoritaire d'ici le 17 septembre.
  2. “L’arc-en-ciel deviendra jaune et noir en 2024”
    Formation fédérale

    “L’arc-en-ciel deviendra jaune et noir en 2024”

    La N-VA se prépare-t-elle à s’asseoir sur les bancs de l’opposition? Pas encore, si l’on en croit les déclarations de Theo Francken. “Je pense qu’il serait très imprudent d’opter pour une coalition arc-en-ciel, minoritaire dans le groupe linguistique flamand”, a déclaré l'ancien secrétaire d’État sur Radio 1. “L’arc-en-ciel deviendra jaune et noir en 2024”, a-t-il ensuite prévenu sur Twitter avant de se quereller avec l’ancienne présidente de l’Open Vld sur le même réseau social. Il faut dire que l’ambiance n'est pas vraiment au beau fixe entre les nationalistes et les libéraux flamands, pourtant partenaires au sein du gouvernement de Jan Jambon.
  1. Le CD&V attend de savoir quelle direction Lachaert va prendre
    Formation fédérale

    Le CD&V attend de savoir quelle direction Lachaert va prendre

    Les groupes parlementaires du CD&V ont reçu lundi midi des explications du président Joachim Coens sur les négociations gouvernementales. Il s'agissait surtout d'un état des lieux, au cours duquel le patron des chrétiens-démocrates flamands a rappelé les priorités de son parti. Il appartient maintenant au chargé de mission royal, Egbert Lachaert, d'indiquer clairement la direction qu'il veut prendre, a expliqué M. Coens.
  2. Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans
    Guide-epargne.be

    Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans

    Depuis un certain temps déjà, les taux d’intérêt sur nos livrets d’épargne sont fort bas. Avec le taux minimal légal pour les comptes d’épargne réglementés, appliqué par la plupart des grandes banques, vous devriez attendre 636 ans avant que le montant de vos épargnes ne soit doublé. Toutefois, ceux qui optent pour des produits d’épargne ou d’investissement plus rentables, pourraient parvenir à augmenter de 100% leur capital durant leur vie. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique comment ceci est possible.
  3. Le CD&V ne se ralliera pas “à un agenda arc-en-ciel éthique à la sauce belgicaine”

    Le CD&V ne se ralliera pas “à un agenda arc-en-ciel éthique à la sauce belgicaine”

    L'attitude du président du CD&V Joachim Coens dans les prochains jours sera cruciale pour la formation fédérale. Le chargé de mission royal Egbert Lachaert est attendu au Palais vendredi, et l'on attend de lui qu'il donne une direction claire pour la formation du prochain gouvernement. Il plancherait sur une coalition arc-en-ciel (libéraux, socialistes et écologistes). La question est maintenant de savoir si le CD&V viendra compléter le casting pour former une coalition Vivaldi, qui disposerait d'une majorité plus stable au Parlement.