Enquête sur des abus sexuels au sein des Témoins de Jéhovah

La police a effectué jeudi dernier une perquisition au siège central des témoins de Jéhovah situé à Kraainem, dans le cadre d'une enquête sur des abus sexuels commis au sein de l'organisation, a-t-on appris mardi du parquet fédéral, confirmant ainsi une information de la VRT. Le parquet fédéral se refuse à faire plus de commentaires sur cette affaire.

Depuis début janvier, un juge d'instruction mène une enquête sur des abus sexuels commis au sein de la collectivité des témoins de Jéhovah.

La perquisition s'est faite un mois après que le magazine d'enquête de la VRT, Pano, a dévoilé que les dirigeants des témoins de Jéhovah essaient depuis plusieurs années de maintenir sous silence les abus sexuels perpétrés, et ce par la voie d'un système de justice interne.

Dans le reportage, des anciens membres qui officiaient comme juges dans l'organisation, ont expliqué qu'ils devaient faire en sorte que les faits d'abus ne soient pas connus du monde extérieur. Des victimes témoignaient aussi sur la manière dont on les faisait taire.

Par ailleurs, les autorités craignaient que des preuves ne soient détruites après la diffusion du reportage.

  1. Combien une vie vaut-elle? “Il faut d’urgence poser des limites aux firmes pharmaceutiques”

    Combien une vie vaut-el­le? “Il faut d’urgence poser des limites aux firmes pharmaceu­ti­ques”

    Le cas de la petite Pia, pour laquelle les parents ont dû lancer une vaste campagne de dons par SMS, dévoile le pouvoir quasi absolu des firmes pharmaceutiques quant au tarif fixé pour les formules qu’elles commercialisent. Les centaines de milliers d’euros, voire les millions demandés donnent le vertige et poussent des patients désespérés à faire appel à la générosité du public car les gouvernements rechignent à payer la note. “Nous devons d’urgence poser des limites à l’industrie pharmaceutique car sinon, où les firmes s’arrêteront-elles?”.