“Été Solidaire” à Liège: les inscriptions pour l’édition 2020 sont ouvertes

Après le succès de “Été Solidaire, je suis partenaire” en 2019, c’est sans surprise que l’opération de solidarité revient en 2020. Cette année, du 13 juillet au 22 août, 48 jeunes de 15 à 21 ans seront engagés pour travailler sur huit chantiers.

  1. Votre âge influence-t-il la prime de votre assurance auto ?

    Votre âge influence-t-il la prime de votre assurance auto ?

    Il ressort des chiffres du Centre de Connaissance Sécurité Routière (2012) que plus d’un tiers de tous les accidents corporels sont causés par des conducteurs de la tranche d’âge comprise entre 18 et 31 ans. Cela est-il dû à une imprudence au volant ou à un manque d’expérience de la conduite ? De toute façon, l’expérience joue un rôle important. Quelle est alors l’influence de votre âge sur la prime de votre assurance auto ? Independer.be vous l’explique.
  2. 17,6 millions d’euros et 6 mois de travaux pour sécuriser les berges suite aux inondations

    17,6 millions d’euros et 6 mois de travaux pour sécuriser les berges suite aux inondati­ons

    Le gouvernement wallon s’est accordé, ce lundi, sur une enveloppe de 166,8 millions d’euros nécessaires à la réparation et à la reconstruction des infrastructures régionales suite aux inondations de juillet 2021. En outre, afin de répondre à la situation d’urgence, les différents pouvoirs publics responsables de leurs cours d’eau non navigables ont entamé des travaux d’extrême urgence visant à sécuriser et à réparer les premiers dégâts constatés. Le but est de limiter les problèmes rencontrés dans le lit mineur des cours d’eau et de protéger les habitants et entreprises ayant déjà subis de lourdes pertes.
  3. Emmanuel André sur les non-vaccinés: “Ces personnes sont souvent très responsables”

    Emmanuel André sur les non-vac­cinés: “Ces personnes sont souvent très responsa­bles”

    Patience et pédagogie. À l’instar de nombreux autres experts scientifiques, Emmanuel André plaide pour une information accrue envers les personnes qui hésitent à se faire vacciner. Il pointe les limites des mesures coercitives. “On comprend qu’à Bruxelles la tentation de recourir à l’obligation vaccinale est plus forte, mais c’est une solution qui peut être vécue (...) de manière agressive", assure-t-il à nos confrères du Vif.