Plein écran
© belga

Etienne Dedroog condamné à la réclusion à perpétuité

Tueur des gîtesLa cour d'assises du Luxembourg a condamné, vendredi en fin de journée, Etienne Dedroog, 43 ans, à la réclusion à perpétuité après l'avoir reconnu coupable de meurtre pour faciliter le vol sur Martin et Mia Blankaerts, 71 et 69 ans. Cette peine est conforme aux réquisitions de l'avocat général. Aucune circonstance atténuante n'a donc été retenue. La cour et le jury n'ont toutefois pas assorti cette peine, comme l'avait demandé le ministère public, d'une mise à disposition du tribunal de l'application des peines pour une durée de 15 ans.

Plein écran
© belga

Le 28 novembre 2011, Etienne Dedroog avait étranglé avec un lacet ce couple de retraités, propriétaires d'un gîte aménagé dans leur habitation à Grandvoir (Neufchâteau), lors d'un séjour chez les victimes. Il avait ensuite quitté les lieux à bord du véhicule du couple et avec un PC portable des victimes.

La cour d'assises justifie dans son arrêt la hauteur de la peine par l'extrême gravité des faits, le deuil causé par la perte des victimes unanimement appréciées, les antécédents judiciaires d'Etienne Dedroog déjà condamné pour des escroqueries et abus de confiance ou encore par la personnalité du quadragénaire, décrit par les experts comme mythomane et psychopathe.

Etienne Dedroog devrait encore être jugé en assises dans quelques mois en France, où il est suspecté d'avoir commis un autre meurtre, celui de Véronique Crettaz, tenancière également d'un gîte, à Bouchet dans la Drôme. Contrairement aux faits belges, Etienne Dedroog nie avoir commis cet autre meurtre.