Le collège Saint-Michel à Etterbeek, où quatre professeurs ont été testés positifs au variant anglais du coronavirus, a décidé de fermer sa section secondaire pour une semaine au moins en raison d’une flambée de cas de coronavirus. Cette fermeture concerne 1.544 élèves et 160 professeurs. Quatre autres classes de maternelles et primaire dans deux autres écoles de la commune resteront également fermées cette semaine.
Plein écran
Le collège Saint-Michel à Etterbeek, où quatre professeurs ont été testés positifs au variant anglais du coronavirus, a décidé de fermer sa section secondaire pour une semaine au moins en raison d’une flambée de cas de coronavirus. Cette fermeture concerne 1.544 élèves et 160 professeurs. Quatre autres classes de maternelles et primaire dans deux autres écoles de la commune resteront également fermées cette semaine. © BELGA

Etterbeek prend des mesures pour limiter la propagation du variant anglais

Les parents d’élèves du collège Saint-Michel contraints de rester chez eux à la suite de l’apparition de cas du variant britannique du coronavirus ont été invités par la commune d’Etterbeek à également mettre en quarantaine leurs enfants qui fréquenteraient d’autres établissements scolaires, a annoncé lundi le bourgmestre de la commune, Vincent De Wolf (MR).

  1. Le collège Saint-Michel fermé après une flambée de cas de coronavirus
    Etterbeek

    Le collège Saint-Mi­chel fermé après une flambée de cas de coronavi­rus

    Le collège Saint-Michel à Etterbeek ferme sa section secondaire pour une semaine au moins en raison d’une flambée de cas de coronavirus, a fait savoir dimanche le bourgmestre de la commune, Vincent De Wolf. Cette fermeture concerne 1.544 élèves et 160 professeurs. Quatre autres classes de maternelles et primaire dans deux autres écoles de la commune resteront également fermées cette semaine.
  1. Reconnaissez-vous les braqueurs de cette pharmacie à Jette?
    Play

    Reconnais­sez-vous les braqueurs de cette pharmacie à Jette?

    14:24
  2. L’ESA recrute des astronautes: “Il faut pousser les femmes à s'engager dans des carrières scientifiques”
    Play

    L’ESA recrute des astronau­tes: “Il faut pousser les femmes à s'engager dans des carrières scientifi­ques”

    12 avril