Plein écran
© Belga

Extinction Rebellion Youth mène une action chez Eurocontrol à Haren: pas d’arrestation

Une douzaine de jeunes militants d’Extinction Rebellion Youth ont perturbé jeudi dès 08h00 la conférence “Digitally Connected Airports” qui se tient sur le domaine de l’organisation Eurocontrol, situé rue de la Fusée à Haren. Leur action a pris fin vers 09h45. La police de Bruxelles-Ixelles a relevé les identités des participants, mais n’a pas procédé à des arrestations.

Les jeunes activistes sont arrivés sur le site à vélo et six d’entre eux se sont attachés sur des mats des drapeaux des Etats membres de l’Union européenne avec des “arm-locks”. Une bannière portait des empreintes de mains d’enfants et le message “Our blood on your hands”. Les militants scandaient les slogans “No airports extension” et “What do we want? System change. Where do we want it? Here”.

Leur objectif était de faire passer un message aux dirigeants des compagnies aériennes et aux autres représentants de l’industrie aéronautique réunis pour cette conférence. “Cela ne peut pas continuer comme ça”, a défendu un des participants. “Ces adultes sont très conscients de la crise climatique actuelle, mais continuent à renforcer discrètement leurs capacités. Leur événement tourne littéralement autour de l’augmentation de la capacité pour 2030".

Extinction Rebellion Youth avance, selon des données de l’Union européenne, que les émissions de l’aviation internationale ont augmenté de 130% au cours des 20 dernières années et celles du transport maritime de 31%. Le mouvement ajoute que les émissions du secteur européen de l’aviation représentent aujourd’hui 3,77% des émissions en Europe et celles du transport maritime 3,61%. Il relève que les émissions des avions en 2050 devraient être 7 à 10 fois plus élevées qu’en 1990 malgré les améliorations au niveau de la consommation de carburant et que celles des navires devraient augmenter de 50 à 250%.