Fabien Neretse a été reconnu coupable de plusieurs meurtres et tentatives de meurtre, qualifiés crimes de guerre, commis durant le génocide au Rwanda en 1994.
Plein écran
Fabien Neretse a été reconnu coupable de plusieurs meurtres et tentatives de meurtre, qualifiés crimes de guerre, commis durant le génocide au Rwanda en 1994. © AFP

Fabien Neretse, coupable de génocide, condamné à verser 317.000 euros d'indemnités

La cour d'assises de Bruxelles a condamné, jeudi après-midi, Fabien Neretse à indemniser les victimes des faits pour lesquels il a écopé de 25 ans de prison à hauteur d'un peu plus de 317.000 euros au total. Cet ancien fonctionnaire de l'Etat rwandais a été reconnu coupable, en décembre dernier, du crime de génocide et de crimes de guerre commis en 1994 au Rwanda.

  1. Marc Van Ranst sur les nouveaux foyers de coronavirus en Europe: “Je préfère ne pas voyager”

    Marc Van Ranst sur les nouveaux foyers de coronavi­rus en Europe: “Je préfère ne pas voyager”

    Les Affaires étrangères ont modifié leur conseil aux voyageurs pour l’Espagne après que la ville catalane de Lérida et ses environs ont été mis en quarantaine samedi. De nouveaux foyers sont également apparus ailleurs en Europe, notamment en Italie. “Et il en sera ainsi tout l’été”, a confié le virologue Marc Van Ranst qui “préfère ne pas voyager”. Par ailleurs, les experts vont décider si les voyageurs de retour sont considérés comme “à haut risque” et doivent être mis en quarantaine.
  2. Cette décision du Centre de crise suscite l’incompréhension des experts: “Très dangereux”

    Cette décision du Centre de crise suscite l’incompréhension des experts: “Très dangereux”

    Danser lors d’une soirée de mariage est de nouveau permis, mais sous certaines conditions. La règle de la “bulle” est notamment d’application sur la piste de danse, rapportent plusieurs journaux samedi. Cette règle prévoit que “la distance d’un mètre et demi entre les invités doit être respectée, sauf si ceux-ci font partie de la même bulle sociale ou vivent sous le même toit”. Du côté des experts du Gees, c’est l’incompréhension par rapport à cette décision. “C’est très dangereux”, réagit Erika Vlieghe.